Mais au fond, qu’est-ce que la quiétude …

 » Mais au fond, qu’est-ce que la quiétude ? Que signifie t-elle réellement ? Posez-vous la question et ne vous étonnez pas que la réponse tarde à venir. L’exercice est, en fait, moins simple qu’il n’en a l’air. Bien sûr, la définition académique est là, toute disposer à résonner par  » douce tranquillité d’esprit , une notion si abstraite. Trois mots, juste trois mois pour expliquer une sensation de bien-être profond, un calme intérieur intense, une âme sereine dans un corps détendu. Seulement voilà : trois mots qui se contentent de mettre à l’écart du tumulte des pensées, est-ce suffisant pour définir la quiétude ? Ou plus exactement tous les concepts qu’elle véhicule ? Certes, la quiétude se réfère à l’ataraxie de l’esprit, mais n’oublions pas qu’elle est aussi dans le monde qui nous entoure. Elle règne en maitre sur les montagnes embrassées par les glaces, sur l’immensité océane que le souffle du ciel laisse en paix. Elle caresse les murs d’un temple et les yeux clos d’un sage qui se recueille. Elle évoque la splendeur et le silence, la pureté et l’élégance de la vie. La quiétude est un état de grâce, un rêve inaccessible qui s’apparente au bonheur. Reste à savoir comment y accéder, nous, les inquiets de naissance. » Véronique AÏACHE (Auteure, journaliste française dans la presse féminine, spécialisée dans le bien-être – Extrait de son livrer L’art de la quiétude)

Dimanche …

 » Le dimanche matin est le profil le plus doux de la semaine. Il a un goût de paix et d’oubli  » Fabrizio CARAMAGNA (Auteur italien)

 » Le dimanche est le fermoir d’or qui maintient ensemble les pages de la semaine  » Henri WADSWORTH LONGFELOW (Poète américain

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est a-dimanche.jpg

En parlant du café …

 » En parlant du café, je sais faire les cafés pour chaque désir, chaque humeur. Violent comme une gifle pour se réveiller le matin. Enrobé et serein pour faire passer un mal de crâne. Onctueux pour appeler à soi pour ne plus dormir. Le café pour atteindre. Le café pour se mettre hors de soi. Je dose comme un alchimiste   » Laurent GAUDÉ (Écrivain et dramaturge français)

A force de s’émerveiller …

 » A force de s’émerveiller des flocons qui volent dans le halo des réverbères, on se retrouve dans un conte lu et relu dans l’enfance. L’âme devient si légère qu’on ne souffre plus. On s’élève, on vole par-dessus les maisons et les lumières de la ville. Voilà pourquoi je regarde tomber la neige ….  » Françoise LEFÉVRE (Femme de Lettres française – Extrait de son livre Un album de silence)

Il y a des journées …

 » Il y a des journées illuminées de petites choses, des riens du tout qui vous rendent incroyablement heureux. Il y a des journées illuminées de petits moments de grâce, une odeur qui vous met l’âme en joie, un rayon de soleil qui entre par la fenêtre, le bruit de l’averse alors qu’on est encore au lit, les trottoirs enneigés …  » Marc LÉVY (Écrivain français – Extrait de son livre Le premier jour)

L’art de vivre du chat …

 » Il y a un art de vivre du chat qui nous apprend à aimer gratuitement, sans rien attendre en échange, à cultiver le détachement pour mieux circonscrire l’émotion ou le sentiment, à garder son calme en toutes circonstances et à jouir pleinement du moment présent. La compagnie d’un chat est d’une douceur exquise. Un peu comme celle du sourire bienveillant de quelqu’un qui ne dirait jamais un mot plus haut que l’autre. Il faut dire que tout en lui invite à la quiétude. Son aura olympique, sa beauté reposante, ses jeux exécutés avec grâce, son pas silencieux. En fait, ce petit animal est tellement tranquille que sa sérénité en devient contagieuse. Surtout lorsqu’il vient se poser sur son ami humain et lui offre ses berceuses ronronnantes. Le temps se suspend alors pour celui qui l’accueille. Entre mélodies délicieuses et tendresses félines, les muscles et la conscience ne peuvent que se détendre. L’esprit se détache de ses tourments, les battements du cœur se tempèrent. Le chat ouvre les voies du lâcher-prise, il met sur le chemin de la paix intérieure. » Véronique AÏACHE (Auteure, journaliste française dans la presse féminine, spécialisée dans le bienêtre- Extrait de son livre L’art de la quiétude.)

Faire des bêtises …

 » Avoir conscience qu’on fait une bêtise et la faire tout de même, c’est une volupté. » André BIRABEAU (Écrivain et dramaturge français)

 »  Il y a des moments où l’on ne peut s’empêcher de faire des bêtises : cela s’appelle l’enthousiasme. » Henri MEILHAC (Auteur et librettiste français)

    Le merveilleux d’une maison …

     » Le merveilleux d’une maison n’est point qu’elle vous abrite ou vous réchauffe, ni qu’on en possède les murs. Mais bien qu’elle ait lentement déposé en nous ces provisions de douceur. Qu’elle forme, dans le fond du cœur, ce massif obscur dont naissent, comme des eaux de source, les songes …  » Antoine de SAINT-EXUPÉRY (Aviateur et écrivain français – Extrait de son livre Terre des hommes )

    Collage-photos : Jeanny KROEZE