Quand un animal …

« Quand un animal tisse un lien étroit avec son maître au point d’être plus fort qu’une relation entre deux personnes, et que ce lien devient si fort qu’il s’instaure une sorte de communication télépathique entre les deux, l’animal devient une étincelle, une partie de l’âme de son maître  » Jenny SMEDLEY (Écrivain, journaliste américaine, animatrice télé, psychologue spécialisée dans les vies antérieures-Extrait de son livre Les chiens et les chats ont aussi une âme)

Tant va la cruche …

« Tant va la cruche à l’eau » …. un proverbe repris par beaucoup :

« FIGARO
Tu n’as rien à faire aujourd’hui : donne-lui, par grâce, une leçon.
BAZILE
Prenez garde, jeune homme, prenez garde ! Le père n’est pas satisfait ; la fille a été souffletée ; elle n’étudie pas avec vous : Chérubin ! Chérubin ! vous lui causerez des chagrins ! Tant va la cruche à l’eau !…
FIGARO
Ah ! voilà notre imbécile avec ses vieux proverbes ! Eh bien, pédant, que dit la sagesse des nations ? Tant va la cruche à l’eau, qu’à la fin…
BAZILE
Elle s’emplit.
FIGARO (en s’en allant)
Pas si bête, pourtant, pas si bête !  » Dialogue extrait du Mariage de Figaro (Scène XI) une comédie datant de 1781, écrite par Pierre-Augustin CARON De BEAUMARCHAIS (Écrivain, dramaturge, musicien et homme d’affaires français)

« Sachez, Monsieur, que tant va la cruche à l’eau qu’enfin elle se brise, et comme dit fort bien cet auteur que je ne connais pas, l’homme est en ce monde, ainsi que l’oiseau sur la branche, la branche est attachée à l’arbre, qui s’attache à l’arbre suit de bon préceptes, les bons préceptes valent mieux que les belles paroles, les paroles se trouvent à la Cour  » Jean-Baptiste POQUELIN dit MOLIÉRE (Extrait de Don Juan(Sganarelle)

 » Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle s’habitue  » Gilbert CESBRON (Écrivain français)

 » Tant va la ruche à l’eau qu’à la fin elle est pleine  » Pierre DAC(Humoriste et comédien français)

 » Tant va la cruche à l’eau qu’enfin elle se casse  » Alphonse ALLAIS (Journaliste, humoriste et écrivain français)

 » Tant va la cruche à l’eau qu’elle en prend les reflets  » Pierre VAINCLAIR (Professeur de philo et romancier français)

Tableau de Vicente ROMERO

 »

6.3.2022 : Fête des grands-mères …

 » Avoir une grand-mère signifie avoir une armée. C’est le plus grand privilèges des petits enfants : savoir qu’ils auront quelqu’un de leur côté, toujours, quoi qu’il arrive. Même quand ils ont tort. Surtout quand ils ont tort. Une grand-mère c’est une épée et un bouclier. C’est une sorte d’amour très particulier, que les gros futés ne comprennent pas. » Fredrik BACKMAN (Chroniqueur, blogueur, romancier suédois. – Extrait de son livre Ma grand-mère vous passe le bonjour )

Tableau Sandré KUCK

Aimer quelqu’un c’est …

« Aimer quelqu’un, c’est comme emménager dans une maison. Au début, on tombe amoureux de la nouveauté. On s’étonne chaque matin que tout cela ne vous appartienne, comme si on craignait qu’on n’annonce qu’il y a eu méprise, que nous ne sommes en réalité pas autorisés à habiter une si belle demeure. Puis les années passent et la façade se ternit, le bois se fissure par endroit, et on commence à aimer la maison moins pour sa perfection que pour ses imperfections. On apprend par cœur chacun de ses coins et recoins ; comment éviter de coincer la clé dans la serrure quand il fait froid ; quelles lattes du parquet ploient quand on marche dessus ; comment ouvrir la penderie sans faire grincer la porte. ce sont tous ces petits secrets qui font que c’est notre maison.  » Fredrik BACKMAN (Romancier, chroniqueur et bloggeur suédois – Extrait de son livre La vie selon Ove)

« Maison et amour » Illustration par Valérie WALSH

L’amour c’est …

‘ L’amour, c’est la fumée qu’ exhalent les soupirs,
Attisé, c’est le feu dans les yeux des amants,
Contrarié, c’est la mer que viennent grossir leurs larmes.
qu’est-il encore ? Une folie des plus sages,
Le fiel qui étouffe et le miel qui nous sauve.…  » William SHAKESPEARE (Dramaturge, poète, acteur anglais – Extrait de Roméo et Juliette Acte I scène I /1594)

 » Roméo et Juliette  » Frank Bernard DICKSEE