De ta tige détachée …

 » De ta tige détachée,
Pauvre feuille desséchée,
Où vas-tu ? Je n’en sais rien.
L’orage a frappé le chêne
Qui seul était mon soutien.
De son inconstante haleine,
Le zéphyr ou l’aquilon
Depuis ce jour me promène
De la forêt à la plaine,
De la montagne au vallon.
Je vais où le vent me mène..
Sans me plaindre ou m’effrayer,
Je vais où va toute chose,
Où va la feuille de rose
Et la feuille de laurier.  » Antoine Vincent ARNAULT (Poète, auteur dramatique français, académicien, homme politique – Extrait de son recueil Fables-Livre V (1812)

7 réflexions sur “De ta tige détachée …

  1. Où le vent la porte la feuille sensiblement enrichira, mais d’un chiche enrichissement ! si bien qu’il faudra à l’automne, plus d’orgueil, plus de substrats… pour ouvrir ma poche grand… à cette généreuse donne. (sauf que je n’ai pas de portefeuille, zut ! juste un porte-monnaie!) . Mais bon…on peut toujours plier une feuille en 4…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s