Trio dit  » des esprits  » Op.70 N°1 … Ludwig V. BEETHOVEN

TRIO DES ESPRITS
Partition

Une œuvre inventive, parfaitement équilibrée entre les instruments, composée en 1808, et dédiée  à la comtesse Marie  Erdödy.

Marie avait des origines hongroises. Elle a été mariée très jeune à un comte dont elle eut trois enfants. Malheureusement, elle est tombée très gravement malade et s’est retrouvée paralysée. A partir de là, elle s’est séparée de son époux. Excellente pianiste, admiratrice inconditionnelle de Beethoven,  dont elle plaidera toujours la cause auprès de mécènes importants,  elle a vécu une véritable passion avec lui, puis deviendra son amie intime, l’inspiratrice de sa musique et sa plus proche confidente. Le compositeur a vécu chez elle durant un certain temps, puis, on ne sait pour quelle raison exacte il a quitté son domicile. Toutefois, lorsqu’elle partira de Vienne pour s’installer à Munich, elle entretiendra une correspondance régulière avec lui  jusqu’à ce qu’il décède.

C’est une très belle partition . Elle baigne dans une atmosphère un peu étrange, mais n’en demeure pas moins palpitante et poétique, dense, fougueuse, expressive, crépusculaire, parfois mystérieuse.

Ce trio doit son nom ( Des Esprits )au côté assez lugubre et l’orchestral étrange du Largo qui est, à l’origine, une musique de scène que le compositeur avait écrit pour un projet opératique inspiré par la pièce Macbeth de Shakespeare. La musique devait alors accompagner une scène de sorcières – Un projet qui n’aboutira pas.

Comtesse Marie Erdody
Comtesse Marie  Erdödy
( Vidéo : Leonard ROSE au violoncelle – Isaac STERN au violon & Eugène ISTOMIN au piano )

31.10.2022 … Halloween !

« C’est la fête des sorcières , éteignez vos lumières ! les enfants ont des frissons, allumez vos potirons ! « … Arnaud DESJARDIN (Écrivain français, réalisateur de documentaires à la télévision-ORTF- )

 » La sorcière a un jardin
Où vivent les sept nains.
Ils sont les jardiniers
Du potager et du verger.
Ils cultivent des légumes bizarres et rares,
Des fruits magiques et fantaisistes.
Il y a des salades qui rendent malade,
Des tomates qui rendent patraque,
Du raisin qui rend zinzin,
Des citrouilles qui donnent la trouille,
Des petits pois qui rendent baba…
Il y a aussi un poulailler,
Où nichent des poules zébrées.
Elles pondent des œufs bleus,
D’où sortent des poussins qui font  » Meuh ! « 
Surtout ne me demandez pas,
Ce que la sorcière fait de tout ça :
Je ne le sais pas ! » Delphine BOLIN ( Auteure pour la jeunesse )

Illustration : ELLA