La bibliothèque …

 » Comme la plupart des amours, l’amour des bibliothèques s’apprend. Nul ne peut savoir d’instinct, lorsqu’il fait ses premiers pas dans une salle peuplée de livres, comment se comporter, ce que l’on attend de lui, ce qui est promis, ce qui est autorisé. On peut se sentir horrifié face à ce fouillis, cette ampleur, ce silence, ce rappel moqueur de tout ce qu’on ne sait pas, cette surveillance, et un peu de cette sensation écrasante peut demeurer encore après qu’on a appris les rites et les conventions.

L’existence de toute bibliothèque donne au lecteur une idée de ce qu’est vraiment sa force, une force qui combat les contraintes du temps, apportant des fragments du passé dans le présent. Cela lui permet de regarder, même secrètement et de loin, dans l’esprit d’autres êtres humains et de savoir quelque chose sur lui-même à travers les histoires accumulées à son profit. Mais, surtout, il dit au lecteur que sa force réside dans la capacité à sa souvenir activement, à travers la sollicitation de la page, de moments choisis de l’expérience humaine.

Dans une bibliothèque, il n’y a pas d’étagère qui reste longtemps vide. Comme la nature, les bibliothèques ont horreur du vide et, le problème de l’espace est inhérent à la nature même de toute collection de livres. C’est le paradoxe de toute bibliothèque. En effet, si d’une part elle vise, dans une mesure plus ou moins grande, à recueillir et à conserver un témoignage du monde aussi complet que possible, cette tâche sera finalement redondante car elle ne pourra être mise en œuvre que lorsque les frontières de la bibliothèque coïncident avec celles du monde entier. » Alberto MANGUEL (Écrivain argentin naturalisé canadien. Paragraphes extraits de son livre La bibliothèque, la nuit )

Bibliothèque de l’Assemblée nationale / Paris

4 réflexions sur “La bibliothèque …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s