Nature morte à l’Espérance …

 » Gauguin admirait, dans l’œuvre de Vincent Van Gogh, le motif des tournesols. En 1890, il échange même avec un ami un de ses tableaux contre deux toiles de ce motif, des répliques de celles que Vincent avait accrochées dans sa chambre à Arles. Presque dix ans plus tard, alors qu’il vit à Tahiti, probablement par nostalgie de ces sublimes fleurs européennes, Gauguin demande à son ami Daniel de Monfreid de lui envoyer des graines.

Un an après, la récolte est si fructueuse qu’elle lui inspire plusieurs natures mortes dont celle-ci, dite Nature morte à l’Espérance, d’après une copie du tableau de Puvis de Chavannes accroché en haut à gauche de la composition. Il semble que Gauguin ait voulu honorer une demande de son marchand d’art Ambroise Vollard qui lui réclamait des natures mortes de fleurs. Malgré une forte précision pour la figure, il s’exécuta, tout en lui rappelant que Tahiti  » n’est pas vraiment le pays des fleurs  ».

Les tournesols sont disposés dans un vase aux formes primitives. Quelles que soient les origines de ce vase, son rôle dans cette nature morte est de symboliser le monde exotique dans lequel Gauguin, l’Européen, vit et dans lequel il introduit des fleurs venues de France. Les tournesols sont des fleurs dont l’existence est déterminée par l’orientation du soleil. Paradoxalement, la fleur la plus ouverte est celle posée sur la table, non nourrie par l’eau du vase.

Par sa composition mi-ordonnée, mi-désordonnée, et par ses couleurs éclatantes, cette nature morte est très spectaculaire.  » Claire DURAND-RUEL SNOLLAERTS (Historienne de l’art)

 » Nature morte à l’Espérance  » Paul GAUGUIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s