L’ANGÉLUS …

« L’Angelus » – 1857/59 – Jean-François MILLET –

  » C’est un tableau que j’ai fait en pensant comment, en travaillant autrefois dans les champs, ma grand-mère ne manquait pas en entendant sonner la cloche, de nous faire arrêter notre besogne, pour dire l’Angelus pour ces pauvres morts, bien pieusement et le chapeau à la main  » disait Jean-François Millet à propos de son tableau L’Angelus. Cette toile minuscule, peinte entre 1857 et 1959, longtemps méconnue, s’inscrit parmi les tableaux les plus chers et les plus célèbres au monde.

La scène se situe dans la plaine de Bière, et, le clocher au loin est celui de Chailly-en-Bière, tout près de Barbizon. Un couple de paysans en prière occupe le premier plan d’une plaine à perte de vue. Au son des cloches de l’angelus, ils ont interrompu leur travail pour se recueillir.

S’inspirant de son enfance paysanne, Millet peint, avec réalisme et délicatesse, la vie quotidienne des campagnes. A l’aube de la révolution industrielle, c’est encore la cloche qui rythme la vie des paysans. Il a exécuté ce tableau en pensant à sa grand-mère. Cette prière se récite trois fois par jour, en général à 6 h, à midi et à 18 H. Ici, les sacs dans la brouette sont remplis de pommes de terre, et la couleur du ciel indique la tombée du jour.

La scène met en exergue la dureté du travail de la terre et de la vie des paysans. L’ensemble se répartit selon une structure simple et équilibrée. On note la dimension monumentale des deux personnages par rapport au paysage. Leur présence est renforcée par leur emplacement précis, chacun dans l’alignement vertical des deux lignes de force du tableau, séparant la scène en trois parties égales.

Le tableau, lumineux, met en relief les attitudes, tandis que la tête penchée des paysans laisse les visages dans l’ombre. C’est une vision idéalisée du monde rural, qui même sentiment de recueillement et dimension universelle.

De sa création jusqu’en 1881, le tableau changera maintes fois de propriétaire. Jusque-là méconnue, l’œuvre est mise en vente aux enchères en 1889, convoitée par un acquéreur américain. L’État français enchérit alors pour 553.000 francs. L’Angélus devient alors une œuvre nationale et l’opinion s’enflamme. Les députés proposent une souscription nationale mais la droite royaliste s’y oppose, y voyant un écho à la lutte des classes. Les Américains l’emportent. Finalement, Ce tableau sera légué à l’État français , en 1909, par son dernier propriétaire, à savoir l’homme d’affaires français Alfred CHAUCHARD. Il sera placé, dans un premier temps, au musée du Louvre, puis en 1986 au musée d’Orsay.

A partir de 1889, l’Angélus entre dans l’imagerie populaire. Il est reproduit à l’infini (vaisselle, paquets de sucre, boites de chocolat, cahiers d’écolier etc etc …). Salvador Dali, fasciné par l’œuvre, écrit Le mythe tragique de l’Angelus de Millet, convaincu que le panier au sol est à l’origine un cercueil d’enfant. Il en découlera deux toiles de l’artiste catalan : L’Angélus architectonique de Millet et Réminiscence archéologique de l’Angélus de Millet.

 » L’Angélus architectonique de Millet  » 1933 -Salvador DALI (Musée Reine Sofia/Madrid)
 » Réminiscence archéologique de l’Angélus de Millet  » 1935 Salvador DALI (Salvador Dali Museum de St-Petersburg /Floride)

L’Angélus a aussi influencé le cinéma américain notamment Les moissons du ciel de Terence Malick, lents travellings, tons ocre et effets de contre-jour, ou encore Interstellar de Christopher Nolan. Par ailleurs, la bande dessinée Secrets, l’Angelus de Giroud et Homs base son scénario sur la découverte du tableau au Musée d’Orsay. Quant au manga Les gouttes de Dieu , d’Agi et Okimoto, on y compare un cru Mouton-Rotschild à L’Angelus, et de jeunes œnologues plongent au cœur du tableau.  » Sophie MARTINEAUD(Journaliste et auteure française)

4 réflexions sur “L’ANGÉLUS …

    1. Fasciné en effet, on peut même dire bouleversé et obsédé même compte tenu du fait qu’il a même rédigé un livre à ce sujet. Comme vous l’avez si justement indiqué, il y a chez lui, pour ce tableau, une symbolique qui est la mort de son frère. C’est assez profond … Merci Tatoune ! Passez un excellent dimanche qui risque d’être, comme les jours précédents en France, très chaud. Dans le sud nous n’y avons pas échappé et c’est assez désagréable ♥

      Aimé par 1 personne

    1. Sophie Martineaud en parle un peu dans l’article de cette reproduction du tableau sur tout un tas de choses, de la vaisselle au paquet de sucre. J’avoue ne pas être très fan , mais c’est ainsi … Il en est de même pour certains morceaux de musique classique qui sont mangés à toutes les sauces ! Merci Miriam pour votre commentaire. Passez un agréable dimanche ♥

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s