SAYPE & le Land-art …

 » Mes œuvres s’offrent telles des allégories. Lorsqu’une idée se précise, j’organise des shootings, puis je réalise des croquis au fusain directement sur les clichés pour fondre ma création dans le décor. Je vise la meilleure interaction entre la peinture et le paysage.  » Guillaume LEGROS dit SAYPE

Guillaume LEGROS dit SAYPE

Guillaume Legros dit Saype est un artiste graffeur urbain qui a acquis une grande notoriété, un pionnier d’un art nouveau : le Land-art, un homme préoccupé par l’environnement et l’humain, un passionné qui voyage beaucoup, qui trouve sa source d’inspiration dans la nature, notamment dans les montagnes du pays où il vit depuis 2011, la Suisse.

Une vingtaine de pays ont déjà répondu favorablement et sont devenus une sorte de musée extérieur pour recevoir une de ses fresques. Il a de nombreuses commandes pour au moins les trois prochaines années, et il a été désigné, en 2019, par le Magazine Forbes comme l’une des personnalités la plus influente dans le domaine de la culture et de l’art.

Son originalité : des œuvres réalisées avec une peinture entièrement biodégradable qu’il a mis au point en 2013 à partir de la caséine (protéine de lait). Il utilise aussi la craie et le charbon. Sa toile : l’herbe, la terre, le sable, voire même la neige aussi. Ce sont des tableaux à ciel ouvert, qui évoluent selon le bon vouloir de la météo et de la nature, comme par exemple la repousse de l’herbe. La majeure partie de son travail est financé par la vente des photos de ses fresques picturales monumentales, éphémères.

 » J’ai inventé ma propre peinture. Totalement biodégradable, elle a nécessité une année de recherche, car l’herbe est un support très particulier. Par souci écologique, je n’utilise que du noir et du blanc. Pour faire simple, c’est de l’eau, de la craie et du charbon. Il y a d’ailleurs un petit côté chimiste dans ma démarche. Je fais contrôler ces produits et analyser le sol, avant et après mon intervention. Au final, mon impact sur le paysage équivaut au passage d’un troupeau de moutons  » SAYNE

Il est né en 1989 à Belfort, non loin de la frontière avec la Suisse. Enfance modeste, scolarité brillante, et un intérêt pour le Street-art , ce que ses parents ne cautionnent pas vraiment car n’y voyant aucun intérêt. Pour leur faire plaisir, il entreprend des études d’infirmier, obtient son diplôme et travaillera dans cette branche durant six ans.

Infirmier le jour, peintre la nuit. Le premier lui permet d’acheter des toiles. Il va apprendre le second en autodidacte. A partir de là, il vivra de façon assez effrénée. Ne souhaitant surtout pas négliger son engagement envers les malades, il préfèrera abandonner pour ne se consacrer qu’à sa passion de cet art qu’il met au point, pour lequel il a fait de nombreuses recherches et qu’il cherche sans cesse à approfondir.

En 2019 nait Beyond the Walls : se rendre dans le monde entier avec une œuvre représentant des mains qui se tiennent de façon solidaire et forte et qui traduisent le vivre ensemble. Un projet de grande ampleur. Pas facile d’obtenir toutes les autorisations, mais il a pu commencer et le premier maillon de la chaine a été Paris et la Tour Eiffel. Viendront : New York, Berlin, Miami, Venise, Le Bénin, Dubaï, Genève, Istanbul et tant d’autres.  » Je ne me suis pas rendu compte du chantier que cela allait être, mais c’est cool ! Si tu réfléchis trop, tu ne le fais pas  »

Beyond the Walls / Paris
Beyond the Walls / Venise
Beyond the Walls / Le Bénin
Berlin/Allemagne
Genève/Suisse

4 réflexions sur “SAYPE & le Land-art …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s