Bagatelle WoO 59 dite  » Lettre à Élise  » … BEETHOVEN

(Vidéo : Alfred BRENDEL au piano)

Mais qui était donc la fameuse Élise de cette célèbre Bagatelle écrite en 1810 ? La partition a été retrouvée en 1865  par Ludwig Nohl, un musicologue allemand. Elle était en très mauvais état. Apparemment seules deux lettres de la dédicace ( SE ) étaient visibles. Il n’a pas donné d’explication sur le fait qu’il choisira de la faire publier , deux ans plus tard,  en indiquant «  Lettre à Élise « .

Peut être s’agissait -il d’ Elisabeth Röckel ( dont le petit nom était Élise ) une cantatrice que Beethoven avait connu en 1808 par l’intermédiaire de son frère, ténor,  qui chantait dans Fidélio. Il semble que leur lien ait pu aller au-delà d’une simple amitié, mais sans confirmation pour autant. Quelques années plus tard, elle a épousé un autre compositeur : Johann Hummel. Toutefois, lorsque Beethoven est décédé, elle a souhaité obtenir une mèche de ses cheveux.

La possibilité que ce soit elle la dédicataire de cette œuvre a été amplement soutenue il  y a quelques années par un autre musicologue allemand,  Klaus Martin Kopitz, dans un article publié par le musée de la Maison de Beethoven à Bonn en Allemagne.  Il aurait appuyer sa thèse sur des documents retrouvés en la cathédrale Saint-Etienne de Vienne.

Pourtant, et là encore selon d’autres archives que l’on dit plus vraisemblables, la Bagatelle aurait été dédiée à l’une de ses élèves : la jeune  Thérèse Malfatti, 18 ans,  dont il était très amoureux. Une passion commune qui va durer 2/3 ans.

L’histoire  raconte que Beethoven devait interpréter cette pièce lors d’un soirée musicale organisée par les parents de la jeune fille. Malheureusement, il avait beaucoup bu et fut dans l’incapacité de jouer. On suppose qu’il ait pu écrire cette dédicace à Thérèse pour compenser son comportement. Toujours est-il que les sentiments de Beethoven pour Thérèse  étaient très forts et qu’il lui aurait proposé le mariage . Elle refusera et épousera  un comte en 1816  : Wilhelm von Drossdik,

On aurait pu s’en tenir à ces deux femmes …. Mais c’était sans compter sur le fait que notre Beethoven entretenait, à peu près à la même époque,  des liens très étroits et forts  avec une autre de ses élèves : Thérèse Brunswick dont la  famille était très proche du compositeur. Il donnait des cours de piano aux deux filles de la maison  (Thérèse et Joséphine dite Pépi). La seconde étant beaucoup plus douée que la première. Lorsque s’éteindra son petit coup de cœur pour Thérèse, il vivra une passion avec Pépi.

Quoi qu’il en soit cette Bagatelle en La mineur WoO 59 ( le WoO signifie œuvre sans Opus)  n’a pas connu en son temps le succès incroyable qui est le sien de nos jours. En grande partie parce que  les pièces dites Bagatelles n’étaient pas reconnues comme étant des œuvres de grande importance. Qui aurait pu croire à l’époque qu’elle le deviendrait.

7 réflexions sur “Bagatelle WoO 59 dite  » Lettre à Élise  » … BEETHOVEN

  1. Parfois, les histoires que l’on raconte sur les artistes sont vraiment bizarres. Beethoven aurait pu jouer la Lettre à Élise même endormi 🙂
    Il y a quelque temps, j’avais publié un article au sujet de quatre compositions musicales célèbres à la paternité incertaine, dont la Bagatelle WoO 59. Certains musicologues ont affirmé que le véritable auteur de cette pièce serait Ludwig Nohl lui-même. S’il faut être honnête, je l’espère bien, car la Lettre à Élise me paraît laide et grossière, pas du tout digne de Beethoven et de toute sa notoriété.
    Bon soir, Lisa. Merci pour votre blog intéressant et précieux.

    Aimé par 1 personne

    1. La paternité douteuse d’une œuvre est quelque chose qui s’est souvent produit – On le voit de temps à autre avec notamment des tableaux de maitres anciens. Toutefois, je n’affirmerai rien qui puisse aller dans ce sens avec cette Bagatelle et le musicologue Nohl. Une chose est sure : elle est devenue très célèbre ! Après, c’est comme tout en art : on aime ou on aime pas et cela je le respecte infiniment. Merci de votre commentaire Claudio et pour m’avoir donné votre avis. Même négatif, c’est toujours très constructif et j’apprécie. Je suis ravie que mon blog vous plaise et vous souhaite une excellente journée ♥

      Aimé par 1 personne

      1. Je tiens à préciser que mon avis négatif concerne la composition attribuée à Beethoven, pas votre blog que j’adore et lis toujours très attentivement.
        Merci de m’avoir répondu. Bonne journée, Lisa.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s