Le gondolier …

 » Bercé par la vague plaintive
À Venise par un beau soir
Je voguais en suivant la rive
Le cœur plein d’amour et d’espoir

J’écoutais la douce cadence
Le bruit des flots harmonieux
Un gondolier dans le silence
Redisait son chant gracieux

Je suis gondolier de Venise
Mon pays n’a que des beaux jours
Ma gondole fuit sous la brise
Et les flots bercent nos amours

Je suis gondolier de Venise
Mon pays n’a que des beaux jours
Ma gondole fuit sous la brise
Et les flots bercent nos amours

Il chantait : mon cœur l’a choisie
Celle que j’aime a des beaux yeux
Son cœur est plein de poésie
Son sourire est toujours joyeux

Sa gondole légère et belle
Se balance au bruit du flot pur
Doux comme l’hirondelle
S’envole en dessous d’un ciel d’azur

Je suis gondolier de Venise
M
on pays n’a que des beaux jours
Ma gondole fuit sous la brise
Et les flots bercent nos amours

Je suis gondolier de Venise
Mon pays n’a que des beaux jours
Ma gondole fuit sous la brise
Et les flots bercent nos amours. » Lucien COLONGE (Parolier et compositeur français)

Portrait d’une jeune femme vénitienne …

 » On ignore qui est la jeune femme peinte par Dürer dans ce tableau probablement réalisé lors du second séjour du peintre en Italie au début du XVIe siècle. Certains spécialistes pensent qu’elle n’était pas vénitienne, contrairement au titre de l’œuvre, mais milanaise car sa robe rappelle davantage l’habillement à la mode à l’époque dans la capitale lombarde.

Le maître allemand n’acheva jamais ce portrait et ce comme on peut le remarquer au nœud sur l’épaule droite qui n’a pas encore était peint en noir. La jeune femme, parée d’un collier de perles et de pierres noires, jette un regard intense et semble esquisser un sourire de ses lèvres charnues. Ses cheveux blonds sont retenus derrière la tête par une résille délicate tandis que des boucles dorées encadre son visage avec douceur.

La couleur de sa robe s’harmonise avec celle de ses cheveux, appliquée en fines touches qui explorent les gammes du rouge et du jaune, dotant le tableau d’une chaude lumière ambrée. » Shaaron MAGRELLI et Federica BUSTREO ( Historiennes de l’Art, italiennes)

DÜRER portrait d'une jeune femme vénitienne.jpg
 » Portrait d’une jeune femme vénitienne  » – 1505 environ. – Albrecht DÜRER ( Musée de l’Histoire de l’Art / Vienne – Autriche )