Jillian LEE …

 » J’aime la mode en tant qu’art et je considère cela comme une forme d’art incroyable en soi. La couture, les tissus, les costumes de ballet, j’adore combiner tout cela dans mon art. C’est souvent dans mon esprit quand je peins. J’aime les  » rendus  » , c’est la partie que je préfère dans la peinture. Mon studio est un endroit pour capturer la poésie intemporelle du passé. En peignant je réfléchis à des souvenirs, des histoires, des scènes imaginées. Je suis prise alors dans un monde éthéré alors que les couleurs se mélangent et évoluent progressivement vers une autre image.  » Jillian LEE (Peintre et illustratrice américaine)

Jillian LEE
Impression glycines – Panneaux de décoration

Jillian Lee Stocker, plus connue sous le nom de Jillian Lee est une artiste américaine née en 1878. Son travail, très particulier, magnifique, empreint de finesse et délicatesse , plait énormément à de très nombreux collectionneurs non seulement dans son pays aux Etats-Unis, mais à l’échelle internationale aussi. Il fait souvent l’objet d’articles élogieux dans différents grands magazines comme House beautiful – Luxe – Vogue – ou Interior Design. C’est un univers fleuri, poétique et résolument féminin.

Elle utilise de nombreux supports : peinture acrylique, pastels à l’huile, gouache, cire, gel de goudron (qui lui permet d’obtenir cet effet de gouttes dans ses tableaux),sur toiles, tissus (notamment sur des kimonos et tutus) , papier vintage et autres différentes surfaces . Ses techniques sont celles d’une autodidacte qui s’est un fait un nom en testant tous ces différents supports, et en les travaillant beaucoup pour arriver à obtenir ce qu’elle souhaite véritablement dans ce fameux rendu qu’elle apprécie tant. Elle a un talent assez unique dans l’utilisation des couleurs et la façon dont elle les mélange.

Petite fille rêveuse, elle a démontré, dès l’enfance, un esprit très créatif, une imagination débordante et s’est passionnée pour la danse, le piano . Elle a fait des études en Histoire de l’Art à l’Université du Minnesota et s’est alors tournée vers la peinture et le dessin.

S’ensuivront de nombreux voyages en Europe, visites de prestigieux musées et la rencontre avec les grands maîtres de la peinture au travers des siècles. De retour aux Etats-Unis, elle a commencé à travailler dans la décoration et le design intérieur pendant dix ans.

Fortement intéressée et inspirée par le travail d’un très célèbre illustrateur américain, Jeremiah Goodman, elle a commencé à peindre lorsqu’elle rentrait chez elle le soir, des illustrations à l’aquarelle qu’elle a soumis à l’approbation de ce grand artiste, lequel l’a vivement encouragé à persévérer parce qu’il trouvait qu’elle avait beaucoup de talent.

Il ne se trompa point car ses premiers tableaux vont beaucoup plaire et feront l’objet de nombreuses commandes. Ce qu’elle espère par dessus-tout c’est pourvoir faire en sorte que celles et ceux qui regardent ou achètent ses toiles, ressentent un sentiment de beauté, qu’ils soient emportés ailleurs dans un monde romantique, parce que la qualité première de l’art est de tout transcender. Je ressens la même excitation que je ressentais lorsque je dansais sur scène. C’est un sentiment profond que de créer quelque chose que vous aimez, qui vous rend heureux et que j’espère transmettre aux autres.

Comme on peut le voir sur les tableaux ci-dessous, la couture, son amour des textiles, les costumes de ballets et l’esprit de la danse qu’elle a tant aimé, dès son plus jeune âge, continuent d’être une source d’inspiration pour elle !

S