Les doigts et le piano …

CHOPIN MAIN
Moulage de la main gauche de Frédéric CHOPIN par Auguste CLÉSINGER –  » La main gauche c’est simplement le maître de chapelle. Elle ne doit jamais fléchir. C’est une véritable horloge. Quand à la droite, faites-en ce que vous voulez et ce que vous pouvez“ Frédéric CHOPIN (Compositeur polonais, pianiste virtuose)

 » Pendant longtemps, les pianistes ont travaillé contre la nature en cherchant à donner une sonorité égale à chaque doigt. Au contraire, chaque doigt devrait avoir sa propre partie. Le pouce a la plus grande force, parce qu’il est le plus gros et le plus indépendant des doigts. Vient ensuite le cinquième, à l’autre extrémité de la main. Puis l’index, son support principal. Enfin, le troisième, qui est le plus faible des doigts. Quant à son frère siamois, certains pianistes essaient, en y mettant toute leur force, de le rendre indépendant. C’est chose impossible et vraiment inutile. Il y a donc plusieurs espèces de sonorités, comme il y a plusieurs doigts. Il s’agit d’utiliser ces différences. Et ceci, en d’autres mots, est tout l’art du doigté.  »  Frederic CHOPIN (Pianiste et compositeur polonais) .

Une réflexion sur “Les doigts et le piano …

  1. Ping : Les doigts et le piano … – TYT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s