Torréfacteur & Café …

 » Sans un maître torréfacteur, point de bon café. c’est l’artisan, l’artiste et le créateur du goût. Il lui faut un nez  pour ressentir le caractère de la fève, de l’oreille pour entendre psalmodier le grain cuit au plus juste parce que rôti deux secondes de trop, votre lot se transformera en une infâme boisson. Prenez une torréfaction brève: le grain s’enveloppera dans une  robe de moine . si la torréfaction est poussive, les grains deviendront ébène, corsés ou caramélisés comme l’aiment les Italiens. À part quelques initiés, peu de personnes savent que le grain vert mis en sac à la plantation n’a aucune saveur et aucun arôme. seule la torréfaction à l’oreille lui donne sa noblesse dans une température allant de 150 °c à 250 °c afin d’évaporer les 12 % de son poids constitué d’eau.  » Pascal MARMET ( Écrivain français / Extrait : Le roman du café )

torrefaction 2

4 réflexions sur “Torréfacteur & Café …

  1. Ping : Torréfacteur & Café … — Plumes, pointes, palettes et partitions – TYT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s