Le sentier de l’amour …

 » Le sentier de l’amour appartient au courant pictural poétique qui s’inspire de quelques vers pris pour titre, pour créer l’image visuelle d’un état d’âme par le poète. Accompagnée d’un petit cupidon avec un masque de théâtre au bras et deux anneaux à la ceinture, une jeune femme chemine dans une forêt de pins. Elle vient d’accrocher à sa merveilleuse robe aux épines d’un rosier entremêlé de fleurs de lys, d’où sa mélancolie : l’amour, la fidélité et les vertus dont les noms sont brodés sur sa robes ne sont pas toujours faciles à garder. Pour cheminer sur ce sentier, elle doit penser à l’autre, ce qui lui rappelle es inscriptions latines brodées :  » do ut des  » ( je donne pour que tu donnes ) formule de l’échange réciproque ;  » gradu diverso via una  » ( le même chemin par des voies différentes )  ;  » non nobis solum nati  » ( nous ne sommes pas nés pour nous seuls ( Ciceron-Des devoirs).

Le traitement délicat du costume d’époque Tudor et donc shakespearienne, le miroitement de la soie, les nuances du velours renforcés par le choix du bois comme support, et l’aspect gracieusement mélancolique de la jeune femme, font tout le charme de ce tableau.  » Véronique GERARD-POWELL ( Maître de conférences en histoire de l’art moderne, agrégée d’histoire, doctorat ( IIIe cycle) en Histoire de l’Art.)

SENTIER DE L.AMOUR 2
 » Le sentier de l’amour  » – 1890 – Hugues TALBOT

2 réflexions sur “Le sentier de l’amour …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s