Quel étrange jeu de cartes ! …

 » Quel étrange jeu de cartes !

Les rois n’aiment pas les reines,

les valets veulent combattre,

et les dix n’ont pas de veine.

 Les piques, plus pacifiques,

se comprennent assez bien,

ils adorent la musique

Et vivent en bohémiens. 

Les trèfles sont si distraits

Qu’ils tombent sur les carreaux.

Quand un cinq rencontre un sept,

ils se traitent de nigauds.

 Quel étrange jeu de cartes !

Le diable même en a peur

Car il s’est brûlé la patte

En retournant l’as de cœur’ Maurice CARÊME (Poète et écrivain belge de langue française)

Qu’est ce que la musique ? …

 » La musique c’est une nuit calme au clair de lune, le bruissement des feuilles en été, le lointain carillon des cloches au crépuscule. La musique vient directement du cœur et ne parle qu’au cœur. La musique est la sœur de la poésie et sa mère est la tristesse.  » Sergeï RACHMANINOV (Compositeur, pianiste, chef d’orchestre russe, naturalisé américain)

Sergei RACHMANINOV 1873/1943

Vocalise Op.34 … Sergeï RACHMANINOV

(Vidéo : Natalie DESSAY ( Soprano Colorature) – L’ORCHESTRE SYMPHONIQUE RUNDFUNK / Direct. Michaël SCHONWANDT )

Vocalise est la dernière des 14 romances (pour voix et piano)  de l’Opus 34 qui fut écrit en 1912 puis révisé en 1915, dans une période rendue très difficile pour le compositeur  d’une part  à cause de la première guerre mondiale , et d’autre part  par les décès de son professeur au conservatoire Sergei Tanaïev et son ami Scriabine. La mort était dans son esprit et l’épouvantait.

De par sa beauté, cette pièce (dédiée à la soprano ukrainienne Antonina Nezhdanova) a éclipsé toutes les autres qui font partie du même Opus. Elle est propice à une forme de recueillement, céleste, mélancolique, nostalgique, très expressive, lyrique et harmoniquement romantique. La voix est l’instrument.

Elle a fait l’objet de nombreuses transcriptions que ce soit pour piano seul, violoncelle, violon, orchestre, et même flûte.