Pour se sauver, on lit …

 » Pour se sauver, on lit. On s’en remet à un geste méticuleux, une stratégie de défense, évidente mais géniale. Pour se sauver, on lit. Un baume parfait. Parce que, peut-être, pour tout le monde, lire c’est fixer un point pour ne pas lever les yeux sur la confusion du monde ; les yeux cloués sur ces lignes pour échapper à tout, les mots qui l’un après l’autre poussent le bruit vers un sourd entonnoir par où il s’écoulera dans ces petites formes de verre qu’on appelle des livres … C’est la plus raffinée et la plus lâche des retraites, très douce. Qui peut comprendre quelque chose à la douceur s’il n’a pas penché sa vie, sa vie toute entière, sur la première ligne de la première page d’un livre ? C’est la seule, la plus douce des protections contre toutes les peurs un livre qui commence.  » Paola CALVETTI (Journaliste italienne, écrivain )

Paola CALVETTI

4 réflexions sur “Pour se sauver, on lit …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s