Il Giustino(Anastasio) RV 717 … Antonio VIVALDI

(Vidéo : Sinfonia-Ouverture – Alan CURTIS à la direction de l’Ensemble IL COMPLESSO BAROCCO)

En 1722, Vivaldi est a Rome. Il était venu présenter l’un de ses opéras pour lequel il obtiendra un immense succès. Federico Caprinaca, directeur d’un théâtre assez connu de la ville , lui passera commande de celui-ci, une œuvre magnifique qui confirmera, si besoin était, tout le talent de dramaturge du compositeur.

L’opéra sera créé en 1724 durant la période du Carnaval . Compte tenu du fait qu’à l’époque l’autorité papale n’autorisait pas les femmes sur scène, ce seront plusieurs castrats réputés qui interprèteront cette histoire de corruption, de vertu, et d’amour passion.

Le livret, conservé à la Bibliothèque nationale de Turin, est de Nicolo Beregan. Avant qu’il ne soit retenu par Vivaldi, il avait déjà était utilisé en 1683 par Giovanni Legrenzi, puis il sera, à nouveau, repris, revu et corrigé par Scarlatti (1703), Tommaso Albinoni(1711) et même par Haendel en 1737.

Parmi les sublimes et aériennes arias que l’on peut y entendre, il y en a une qui est un véritable moment d’émotion, de sensibilité, de tendresse, voire même d’humanité, un message d’amour que l’empereur Anastasio adresse à son épouse Arianna lorsqu’il part à la bataille : Vedro con mio diletto. C’est le castrat Giovanni Ossi qui l’interpréta en 1724.

(Vidéo :  » Vedro con mio diletto  » Philippe JAROUSSKY (Contre-ténor) Il est accompagné par l’ENSEMBLE MATHEUS dirigé par Jean-Christophe SPINOSI)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s