A propos des madeleines …

 » Quel délicieux gâteau
Que la madeleine
A l’heure du goûter
Trempée dans du thé.

Se dégustant naturellement
La fleur aux dents
Par jour de beau temps
Joli printemps.

Aux saveurs variées :
Salées et sucrées
Dans des moules alvéolés
Et bien miellées.

Quel jolie prénom Madeleine
Douce et si belle
Élégante et sensuelle
Dans sa robe de perles. » Amandine BARBASTE (Poétesse française)

 » Ma mère voyant que j’avais froid me proposa de me faire prendre, contre mon habitude, un peu de thé. Je refusai d’abord et, je ne sais pas pourquoi, me ravisai. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines, qui semblent avoir été moulés dans la valve rainuré d’une coquille Saint-Jacques. Et bientôt, accablé par la morne journée et la perspective d’un sombre lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m’avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu’opère l’amour, en me remplissant d’une essence précieuse. Ou plutôt cette essence n’était pas en moi, elle était moi. J’avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D’où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu’elle était liée au goût thé et du gâteau .Et tout d’un coup le souvenir m’est apparu. Ce goût c’était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin, à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l’heure de la messe), quand j’allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m’offrait après l’avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. La vue de la petite madeleine ne m’avait rien rappelé avant que je n’y eusse goûté ; peut-être parce que, en ayant souvent aperçu depuis, sans en manger, sur les tablettes des pâtissiers, leur image avait quitté ces jours de Combray pour se lier à d’autres plus récents ; peut-être parce que de ces souvenirs abandonnés si longtemps hors de la mémoire, rien ne survivait, tout s’était désagrégé ; les formes – et celle aussi du petit coquillage de pâtisserie, si grassement sensuel, sous son plissage sévère et dévot – s’étaient abolies, ou, ensommeillées, avaient perdu la force d’expansion qui leur eût permis de rejoindre la conscience. Mais, quand d’un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l’édifice immense du souvenir….  » Marcel PROUST (Écrivain français/Extrait de son livre Du côté de chez Swan/1913)

10 réflexions sur “A propos des madeleines …

  1. C’est un constat personnel, il y a madeleine et madeleine.
    Tellement de recettes qui annoncent.
    L’éventail est large.
    Je ne suis pas un fin palais, je cède facilement devant une belle et bonne madeleine.
    Il y a donc beaucoup à dire.
    Bon article !
    Bravo à vous !

    Aimé par 1 personne

    1. Voius l’aurez compris, j’aime les madeleines. Mais, elles ne sont pas toutes très bonnes, en cela vous avez raison :  » il y a madeleine et madeleine « . Le mieux est de les faire soi-même 🙂 Merci d’avoir apprécié cet article et excellent week-end à vous Bernard ♥

      J’aime

  2. Lisa : Je passe chaque jour un moment avec vous !
    Heum ! sur le blog.
    J’aime bien la conception rigoureuse que vous gérez à la perfection ce qui démontre que vous respectez au plus haut niveau tout visiteur. Tous les visiteuses et visiteurs.
    Que cela soit gravé dans le marbre de ce blog modèle de perfection.

    Tiens passez moi une madeleine, ah ! il n’y en a plus ! Dommage !

    Bon grand WE

    Aimé par 1 personne

    1. 🙂 Vos mots me touchent beaucoup soyez-en assuré Bernard. J’essaie humblement, de par l’amour que je lui porte, de rendre hommage à l’art, quelle qu’en soit la forme, et par ailleurs, cela permet une note d’optimisme et d’élégance dans un monde qui ne nous offre pas, malheureusement, de belles images. Merci encore pour votre fidélité à me lire ♥

      Aimé par 1 personne

  3. Je vous avais remarquée.
    Pour faire court vous êtes un Talent.
    Un peu écorchée vive.
    L’art, pas tous les arts, les principaux, reproductions de toiles, gravures, photos, teintes et couleurs, tout ce qui passe par le regard.
    Je vous ai mise dans mon tableau personnel des très bonnes bloggeuses WP.

    Comme le temps sera pourri pour 4 journées à venir.
    Ce midi des huitres de Marennes Fines de Claire, souvenirs de mes études supérieures en aéronautique navale de Rochefort sur mer.
    Et le vin qui ira avec !
    Pas de madeleines, une tarte aux pommes ?
    Lisa ! Nos lecteurs attendent !
    Amicales pensées de Provence !

    Aimé par 1 personne

  4. Respect, respect des traditions.
    Mon voyage au fin fond du théâtre : traitement des cancéreux m’a complètement changé.
    Mon oncologue que j’aime beaucoup (je lui ai remis un diplôme, il avait les yeux humides) m’avoua que ce mois de juillet, il avait perdu 19 patients.
    Je vais le revoir.
    Je voudrais changer certains aspects de traitements des soins, afin de favoriser les soins et de perdre moins de patients.
    On pourrait prendre en amont une communication informative, explicative. Dédramatiser.
    J’y retourne !
    À +

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s