Les danseurs …

 » Les danseurs connaissent leur corps d’une façon si aigüe qu’ils peuvent être en lui, devant lui ou au-delà de lui. Et cela dans l’alternance, en changeant parfois à chaque seconde, à chaque minute. Cette dualité est ce qui leur permet, quand ils sont sur scène, de se fondre en une seule entité. Ils s’appuient, se soulèvent, se portent, roulent, se séparent, se joignent, s’arcboutent de sorte que deux ou trois corps devient un seul abri, comme une cellule vivante abrite ses molécules et agents, ou une forêt ses animaux. r. » John BERGER (Écrivain engagé, romancier, nouvelliste, poète, peintre, critique d’art et scénariste anglais)

Photos ci-dessous réalisées par Batya ANNADURDYEV avec Anna NIKULINA & Jacopo TISSI

7 réflexions sur “Les danseurs …

  1. Ping : Les danseurs … — Plumes, pointes, palettes et partitions – TYT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s