Raconte-moi la mer …

 » Raconte-moi la mer
Dis-moi le goût des algues
Et le bleu et le vert
Qui dansent sur les vagues

La mer c’est l’impossible
C’est le rivage heureux
C’est le matin paisible
Quand on ouvre les yeux
C’est la porte du large
Ouverte à deux battants
C’est la tête en voyage
Vers d’autres continents
C’est voler comme Icare
Au devant du soleil
En fermant sa mémoire
A ce monde cruel
La mer c’est le désir
De ce pays d’amour
Qu’il faudra découvrir
Avant la lin du jour

Raconte-moi la mer
Dis-moi ses aubes pâles
Et le bleu et le vert
Ou tombent les étoiles

La mer c’est l’innocence
Du paradis perdu
Le jardin de l’enfance
Où rien ne chante plus
C’est l’écume et le sable
Toujours recommencés
Et la vie est semblable
Au rythme des marées

C’est l’infinie détresse
Des choses qui s’en vont
C’est tout ce qui nous laisse
A la morte saison
La mer c’est le regret
De ce pays d’amour
Que l’on cherche toujours
Et qu’on n’atteint jamais

Raconte-moi la mer
Dis-moi le goût des algues
Et le bleu et le vert
Qui dansent sur les vagues  » Claude DELECLUSE (Parolière française)

Photo de Peter HOLME

Une librairie …

 » Le plus dur aujourd’hui c’est de pousser la porte d’une librairie. Parce que ce lieu impressionne encore. C’est normal puisque c’est un endroit magique. Les textes qui suivent sont là pour vous aider à accomplir un acte d’une liberté et d’une audace folles. Une librairie c’est l’endroit où l’on pense trouver ce que l’on cherche et dont on ressort souvent avec les livres auxquels on avait jamais songé.

Le livre que vous tenez entre les mains est une ode au plus beau métier du monde. Une reconnaissance de dette par des écrivains conscients que les artisans de leur réussite sont aussi ceux qui permettent à une œuvre de papier de survivre au sein de cette jungle moderne qu’est devenue la vie. Car il ne suffit pas d’être publié pour être lu. Soyons honnêtes : il n’y a pas de livre sans librairie, pas d’écrivain sans librairie. » François BUSNEL (Journaliste, critique littéraire, producteur et animateur de radio et de télévision français – Extrait de son livre Lettres à mon libraire)