Symphonie N.85 dite  » de la Reine  » … Joseph HAYDN

(Vidéo : l’AUSTRO-HUNGARIAN HAYDN ORCHESTRA dirigé par Adam FISCHER -Ier mouvement « Adagio »)

Elle fut la Symphonie préférée de la reine Marie-Antoinette. Composée en 1785, elle fait partie d’une série de six, dite Paris, qui furent commandés à Haydn par un mécène de la Loge Olympique, une organisation qui s’occupait de concerts dans la capitale.

Celle-ci est la numéro 4. Elle sera créée, avec toutes les autres, en présence de la reine qui avouera, à la fin du concert, qu’elle avait une nette préférence pour elle, d’où son nom.

C’est une partition exigeante, tout à fait délicate, inventive, raffinée, subtile, poétique, un délicieux mélange de rythmes français, italiens et allemands. Elle représente tout l’originalité, le charme et le génie de ce compositeur.

(Vidéo : l’AUSTRO-HUNGARIAN HAYDN ORCHESTRA dirigé par Adam FISCHER -2nd mouvement : »Romance allegretto »
(Vidéo : l’AUSTRO-HUNGARIAN ORCHESTRA dirigé par Adam FISCHER – 3e mouvement « Menuetto & Trio, allegretto »
(Vidéo : L’AUSTRO-HUNGARIAN ORCHESTRA dirigé par Adam FISCHER – 4e mouvement : Finale, presto)

Au maître d’un jardin …

 » De ce chaume heureux possesseur,
De bon cœur, hélas ! que j’envie
Tes travaux, ta philosophie,
Ta solitude et ton bonheur !

Pour prix des soins que tu leur donnes,
Tes arbustes reconnaissants
Et des printemps et des automnes
Te prodiguent les doux présents.

Ô trop heureux qui peut connaître
La jouissance de cueillir
Le fruit que ses soins font mûrir,
La fleur que ses soins ont fait naître !

Toujours la terre envers nos bras
S’est acquittée avec usure.
Qui veut s’éloigner des ingrats
Se rapproche de la nature.

Ne craindre et ne désirer rien,
Etre aimé de l’objet qu’on aime,
C’est bien là le bonheur suprême ;
C’est le sort des dieux, c’est le tien. » Antoine-Vincent ARNAULT ( Homme politique, poète et auteur dramatique français, membre de l’Académie française – Ce poème Au maître d’un jardin, écrit en 1792, est issu de son recueil Poésies Mêlées/1826)

« Le jardinier » Abbott FULLER-GRAVES