Histoire d’une fleur dété : l’anémone (dite des Fleuristes ou de Caen ) …

 » L’anémone et l’ancolie

ont poussé dans le jardin

où dort la mélancolie

entre l’amour et le dédain «  Guillaume APOLLINAIRE (Poète français)

 » Mais l’amour qu’est-ce au juste ? ….. C’est l’anémone qui se referme au moindre souffle et meurt dès qu’on l’effleure … » Knut HAMSUN (Écrivain norvégien)

Cette petite fleur ravissante fait partie de la famille des Renonculacées, genre anémone, un mot qui est dérivé du grec anémos (vent). Elle se décline en différentes variétés et couleurs : rouge, blanc, violet, bleu, rose. Elle a une excellente tenue, ce qui permet de donner des merveilleux petits bouquets bien droits et parfaitement épanouis dans des vases.

C’est un botaniste répondant au nom de Mr Bachelier qui fit entrer des graines d’anémones en France au XVIIIe siècle. Il revenait d’un voyage à Constantinople. Il tint ses fleurs au secret car ne souhaitant pas que d’autres puissent avoir des graines et en faire pousser. Mais quelqu’un réussira un jour à en dérober quelques-unes !

Elle a beaucoup d’histoires issues de la mythologie : celle affirmant que Anémone était une nymphe à la Cour de la déesse Flore. Cette dernière était la maîtresse de Zéphyr, le dieu du vent, lequel tomba sous le charme d’Anémone. Flore, folle de jalousie, la transforma en fleur.

Il y en a une autre : le bel immortel Adonis était Aimé d’Aphrodite et de Perséphone (maîtresse des enfers). Très jalouse de sa rivale, Perséphone alerta Arès (dieu de la guerre) , amant d’Aphrodite, de la liaison qui était en train de naître entre Adonis et Aphrodite. Très en colère, Arès envoya un sanglier pour se débarrasser d’Adonis. Dans une autre version, le sanglier aurait été envoyé par Apollon , furieux qu’Aphrodite ait rendu aveugle son fils. Quelle que soit celle que l’on choisisse, on retient que les larmes versées par Aphrodite sur le sang d’Adonis, donnèrent naissance à une fleur : l’anémone.

On peut rencontrer des anémones sauvages lors de promenades dans les bois. Il s’agit de la fragile Sylvie des bois. Elle fleurit au moment des fêtes de Pâques.

 » C’est dans le mois de mars que tente de s’ouvrir l’anémone sauvage aux corolles tremblantes … » Alfred De MUSSET (Poète français)

Anémone sauvage

Au XIXe siècle, l’anémone connut un très grand succès et de nombreuses hybridations voient le jour, dont la plus courante à savoir l’anémone Corovaria (ou anémone couronnée en raison du fait que les pétales forment une couronne autour de son bouton central noir) dite aussi anémone de Caen, référence à la région où elle est produite en grande quantité. Elle fleurit en juin, juillet et août.

A partir de septembre et jusqu’en novembre, ce sera au tour de l’anémone hupehensis dite anémone d’automne.

Anémone Hupehensis

L’anémone a été de nombreuses fois citée dans des poèmes et elle fut un thème très apprécié par les peintres.

Sa symbolique est très forte. Elle peut exprimer l’espérance, la sincérité, la sollicitude. Un bouquet d’anémone est souvent offert pour déclarer sa flamme amoureuse. Une petite chose encore : si les fleurs se ferment, cela veut dire que la pluie n’est pas loin.

 » Anémones dans un vase  » Pierre Auguste RENOIR
« Anémone dans un vase » Odilon REDON
 » Anémones dans un vase  » Rose MEAD
« Anémones & Miroir  » Henri MATISSE

C’est l’artiste-verrier Emile GALLÉ qui choisira une anémone blanche et dorée pour la première bouteille PERRIER-JOUËT / Belle Époque

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s