Scènes de la forêt Op.82 … Robert SCHUMANN

(Vidéo : « Entrée  » – Mitsuko UCHIDA au piano)

A l’époque où Schumann écrit cette œuvre (1848/49), il venait de terminer son opéra Genovra. On peut la considérer comme étant sa dernière partition pour piano. Peu de temps après, il sombrera dans une démence terrible qui le poussera à vouloir se suicider en se jetant dans le Rhin.

C’est vraiment une très agréable promenade en forêt, pleine de fraîcheur, harmonieuse, technique, mais touchante, pleine de sensibilité, de justesse, de finesse et d’émotion.

Il y a : Entrée – Chasseur aux aguêts – Fleurs solitaires -Lieu maudit – Paysage souriant – L’auberge – L’oiseau prophète – Chanson de chasse – Adieu à la forêt. Certaines sont très célèbres et fort appréciées.

(Vidéo : « L’oiseau prophète » – Mitsuko UCHIDA au piano)

Un critique écrira, à leur propos, en 1851 : « On se délecte du bruissement mystérieux, de ces mélodies résonnant dans le lointain, des fleurs mystiques de la forêt enchantée musicale, et l’on souhaite au compositeur beaucoup de musiciens qui soient aussi capables de sentir sa nature profonde et qui puissent exécuter son œuvre avec habileté et compréhension.  »

Beaucoup de pianistes ont interprété Les scènes de la forêt. Personnellement, j’ai découvert , il y a quelques années, celle de Mitsuko UCHIDA, pianiste mondialement connue, et j’ai beaucoup aimé ! Je trouve qu’elle a vraiment respecté l’atmosphère particulière et sensible de chaque pièce.

(Vidéo : « L’adieu à la forêt « – Mitsuko UCHIDA au piano)

L’âne et la carotte …

 » Tout effort de l’âne pour happer la carotte a pour effet de faire avancer l’attelage tout entier et la carotte elle-même qui demeure toujours à la même distance de l’âne. Aussi courons-nous après un possible que notre course même fait apparaître, qui n’est rien que notre course et qui se définit par là comme hors d’atteinte. Nous courons vers nous-mêmes et nous sommes, de ce fait, l’être qui ne peut se rejoindre. » Jean-Paul SARTRE (Écrivain et philosophe français – Extrait de son livre L’être et le néant /Qualité et quantité, potentialité, ustensilité)

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est a-pawstelsfineart.jpg
Illustration Pawstels Fine Arts