Quai de gare …

 » Sur le quai de gare
Parmi les fumées de cigare
Silhouettes se dessinent
Dans le brouillard
La cohue de ces moments fugaces
S’étale sur ce quai de gare
Qui un instant plus tôt
Était un vrai désert
Le train entre en gare
Annoncé par cette musique
Qui hante toutes les gares.
Le chef de gare entre en scène
Armé de son signal.
Les portes du train s’ouvrent
Laissant apparaître les visages aimés
Après des retrouvailles animées
Les repas de famille,
Il faut de nouveau se séparer.
Les rires de l’arrivée
Font place aux vues embrumées
On s’efforce de sourire
Pour ne pas humidifier
Les yeux de ces chers aimés.
On s’embrasse
On s’enlace
On se promet des coups de fil,
Des lettres, que l’on ne saura écrire.
Le train entre en gare
C’est le départ.
Les portes se ferment
Les au revoir fusent
Le mouchoir glisse du fond des poches.
Contre la vitre,
Un sourire fugitif.
Que c’est dur des au revoir
Comme des adieux sur un quai de gare
Il faut être fort
Pour celui qui est à côté de nous
Et qui quitte ses aimés.  » Marie-France BEAUJEAN (Poétesse française)

2 réflexions sur “Quai de gare …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s