Géranium …

 » Emblème de la nuit, ta fleur rougeâtre et sombre,
Géranium, attend la nuit pour embaumer.
Ton parfum hait le jour et se répand dans l’ombre.
Oh ! dites, dites-moi, vous qui savez aimer,
Dieu, comme cette fleur, n’a-t-il pas fait votre âme ?
N’est-il pas vrai qu’à ceux dont le cœur est de flamme
Le monde et la clarté sont toujours importuns ?
Et n’est-ce pas la nuit, et sous l’œil solitaire
De la lune voilée, amante du mystère,
Que l’amour doit sur nous épancher ses parfums ? Alphonse De LAMARTINE (Poète français / Extrait du recueil Œuvres posthumes en 1845)

Le bonheur …

 » Au fond, n’ėtait-ce pas cela, le bonheur ? Une parenthèse pendant laquelle, sans penser au passé ou à l’avenir, on arrive à s’enfuir de soi-même ? Plus de réminiscences venant vous hanter, plus d’appréhension qui ruine votre sommeil : juste la redécouverte que l’instant présent est merveilleux. » Douglas KENNEDY (Écrivain américain / Extrait de son livre Quitter le monde)