La nuit à la belle étoile …

 » Si vous avez passé la nuit à la belle étoile, vous savez qu’à l’heure où nous dormons, un monde mystérieux s’éveille dans la solitude et le silence. Alors les sources chantent bien plus clair, les étangs allument des petites flammes. Tous les esprits de la montagne vont et viennent librement. Il y a dans l’air des frôlements, des bruits imperceptibles, comme si l’on entendait les branches grandir, l’herbe pousser. Le jour, c’est la vie des êtres, mais la nuit c’est la vie des choses. Quand on en a pas l’habitude, ça fait peur…  » Alphonse DAUDET (Écrivain et auteur dramatique français / Extrait de son livre Les lettres de mon moulin)

Suites pour violoncelle … Jean-Sébastien BACH

Les six Suites pour violoncelle furent composées à l’époque où le compositeur était maître de Chapelle à Köthem c’est-à-dire entre 1717 et 1723. Le violoncelle n’était pas un instrument très prisé à l’époque car le public lui préférait très largement la viole de gambe. Il faudra attendre le XVIIIe siècle pour qu’il retrouve ses lettres de noblesse avec d’autres compositeurs qui écriront des partitions dans lesquelles il excellera ( Beethoven, Saint Saens, Brahms, Schumann, Mendelssohn etc…)

Dans l’orchestre de Cour qu’il dirigeait, il y avait deux excellents violoncellistes. Nul doute que Bach ait pu profiter de leurs compétences pour s’intéresser de plus près à cet instrument afin de mieux le faire connaître et l’aimer. On peut dire en tous les cas, qu’il en a exploré toutes les possibilités.

Dans ces Suites il y a des danses : l’Allemande, la Courante, la Sarabande, la Gigue, auxquelles il a rajouté un Prélude. Parfois on peut trouver la Bourrée, le Menuet ou la Gavotte. Ce sont des pièces éloquentes, expressives, virtuoses, techniques et leur grande richesse permet d’offrir une belle palette de possibilités pour l’interprétation.

Selon l’écoute elles se révèlent mélancoliques, intenses, lumineuses, joyeuses, graves, contemplatives, subtiles, dansantes.

(Vidéo : Suite BWV 1007 – Mstislav ROSTROPOVICH au violoncelle)

(Vidéo : Suite BWV 1008 « Prélude  » – YO YO MA au violoncelle)
(Vidéo : Suite BWV 1009 « Sarabande » – Misha MAISKY au violoncelle)
(Vidéo : Suite BWV 1010 « Prélude » – Anne GASTINEL au violoncelle)
(Vidéo : Suite BWV 1011 Jean-Guihen QUEYRAS au violoncelle )
(Vidéo : Suite BWV 1012 « Gigue » – Anner BYLSMA au violoncelle)