Miroir …

 » Peut-être que si nous plongeons nos regards dans des miroirs, ce n’est pas uniquement pour chercher la beauté, si illusoire soit-elle, mais pour vérifier, en dépit de la réalité, que nous sommes toujours là. » Océan VUONG ( Poète, romancier et essayiste américain / Extrait de son livre Un bref instant de splendeur)

Tableau de Ferdinand VON LUTGENDORFF

Les vitrines … José GUTTIEREZ-SOLANA

 » Formé à l’École des Beaux-Arts de Madrid, Solona est un artiste à la personnalité complexe, obsédé depuis sa jeunesse par le thème de la mort et de la maladie. Ses personnages évoluent généralement dans un univers macabre, opprimant et sans espoir.

Les Vitrines montrent un Solana qui ne se dément pas mais qui s’aventure sur de nouveaux territoires : un artiste curieux qui partage, avec les avant-gardes artistiques de cette époque, l’idée d’utiliser des mannequins, des masques ou des poupées comme modèle et sujet à plein titre et qui, surtout, décide d’explorer les racines culturelles de son pays.

Les œuvres de cette période sont influencées par les peintres baroques espagnols Leal, Zarbarian et Goya. C’est ainsi que ses figures dans les vitrines, statue de cire immobiles dans leur monde isolé et transparent, rappellent très fortement les personnages peints par Goya dans la Famille de Charles IV.

Solana suggère des analogies angoissantes entre les objets inanimés et les humains en utilisant une lumière basse et ténébreuse, une palette dense et sombre aux couleurs presque boueuses et un contour foncé épais qui vient renforcer cette atmosphère tendue et inquiétante.  » Angela SANNA ( Historienne d’art, italienne, professeur à l’Accademia di Belli Arti di Urbino)

« Les vitrines » 1910 – José GUTTIEREZ-SOLANA (Peintre expressionniste espagnol, graveur, premier prix des Beaux-Art à Madrid, écrivain. Il a aimé les voyages et ceux-ci ont été un vaste sujet pour ses livres)