La marelle …

 » La marelle s’en est allée
Ne cherchez plus sur le pavé,
Plus de dessin , plus de trace
Tous les souvenirs s’effacent …
Sauriez-vous encore dessiner
La marelle des jeunes années ?
Déjà coquettes et court-vêtues,
Les bras sur les côtés tendus,
Comme elles étaient légères ces filles
En socquettes sur les chevilles …
Elles sautaient d’un pied jusqu’au ciel
Emportant mon cœur avec elles….  » François BESNARD ( Poète français )

Un tableau de Maria Magdalena OOSTHUIZEN