Les Bibliothèques …

 » Je vais vous parler de lecture. Je vais vous dire que les bibliothèques sont importantes. Je vais suggérer que lire de la fiction, lire pour le plaisir, est une des plus importantes activités à laquelle on puisse s’adonner. Je vais lancer un appel passionné pour que les gens comprennent ce que sont les bibliothéques et les bibliothécaires et qu’il faut les préserver ..

Les bibliothèques sont une affaire de liberté. Liberté de lire, liberté d’idées, liberté de communication. Les bibliothèques sont en réalité des portes sur l’avenir. Aussi est-il regrettable que, partout dans le monde, nous voyions des autorités locales saisir toutes les occasions de fermer des bibliothèques comme un moyen facile d’économiser de l’argent, sans s’apercevoir qu’ils volent l’avenir pour payer le présent. Ils closent des portes qui devraient rester ouvertes.

Nous avons obligation de soutenir les bibliothèques. D’utiliser les bibliothèques, d’encourager les autres à les utiliser, de manifester contre leur fermeture. Si vous n’attachez pas de prix aux bibliothèques, alors vous n’en attachez ni à l’information, ni à la culture, ni à la sagesse. Vous réduisez au silence les vois du passé et vous nuisez à l’avenir  » Neil GAIMAN (Romancier et scénariste britannique -Propos tenus en 2013 lors d’une conférence-militante à Londres dans laquelle il a pris la défense de la lecture et s’est insurgé sur la fermeture des bibliothèques dans certains pays)

Bibliothèque du monastère de Strahov à Prague

Psyché et l’amour …

 » Tout l’Univers obéit à l’Amour ;
belle Psyché, soumettez-lui votre âme.
Les autres dieux à ce dieu font la cour,
et leur pouvoir est moins doux que sa flamme.
Des jeunes cœurs c’est le suprême bien
aimez, aimez ; tout le reste n’est rien.

Sans cet Amour, tant d’objets ravissants,
lambris dorés, bois, jardins, et fontaines,
n’ont point d’appâts qui ne soient languissants,
et leurs plaisirs sont moins doux que ses peines.
Des jeunes cœurs c’est le suprême bien
aimez, aimez ; tout le reste n’est rien.  » Jean de LA FONTAINE ( Poète français )

Détail de la sculpture Psyché ranimée par le baiser de l’amour d’Antonio CANOVA (1777)