Philip TREACY « Le chapelier fou » …

 » Quand j’ai commencé à concevoir des chapeaux, les autres étudiants m’ont dit avec un air désolé :  » pourquoi concevez-vous des chapeaux ? Seules les vieilles dames portent des chapeaux « . Mais j’adore les chapeaux, c’est la raison pour laquelle j’en conçois. Les chapeaux sont une autre dimension que la passion pour l’habillement. Vous devez porter des chaussures, vous devez porter des vêtements, mais vous pouvez passer toute votre vie sans porter de chapeau. L’aspect fantastique des chapeaux c’est parce qu’il s’agit d’un embellissement de soi. Nous avons tous une tête et tout le monde a un certain potentiel pour porter des chapeaux. Ils sont devenus des accessoires de rébellion et cela me plait beaucoup. » Philip TREACY (Modiste irlandais de la haute-couture. Fournisseur de la reine et de la famille royale d’Angleterre)

Philip TREACY dans son magasin-atelier de Londres

Philip Treacy est un modiste irlandais très célèbre, décalé. Il créé des chapeaux extravagants, surprenants, originaux, intemporels, nés de son imagination débordante, et qui ont très souvent fait l’objet de remarques assez retentissantes, mais qui restent, pour certains, assez élégants.

Non seulement il pare les têtes des célébrités américaines (Oprah Winfrey, Meghan Markle, Victoria Beckham, Madonna, Sara Jessica Parker, Lady Gaga, Diana Ross et autres… ) de ses merveilleux couvre-chefs mais également des monarques de la planète, à commencer par la reine Elisabeth II et quasiment toute la famille royale anglaise, la reine Mathilde de Belgique, la reine Silvia de Suède. etc…

Chapeau réalisé pour la reine Elisabeth II –  » Lorsque j’ai rencontré la première fois la reine Elisabeth à l’occasion d’une soirée sur le design à Buckingham, elle m’a demandé :  » que faites-vous ? – « Je fabrique des chapeaux Madame  » –  » Suis-je la seule personne qui porte des chapeaux de nos jours ?  » – Madame vous avez gardé les chapeaux en vie dans l’imagination des gens du monde entier ! « – Lorsque vous rencontrez la reine, vous n’êtes pas censé poser des questions, mais j’ai pensé  » que diable « . Je l’ai regardée dans les yeux et je lui ai dit  » Madame aimez-vous porter des chapeaux ? » – Elle s’est écartée et m’a répondu :  » ça fait partie de l’uniforme » Philip TREACY
CAMILLA, duchesse de Cornouailles – Chapeau Philip TREACY
KATE, duchesse de Cambridge – Chapeau Philip TREACY
Princesse BEATRICE / Chapeau Philip TREACY
Chapeau pour Jessica PARKER / Philip TREACY

Compte tenu du fait que chaque pièce est entièrement faite à la main, chacune d’entre elles nécessite un temps fou . « Mon travail est manuel, laborieux, souvent douloureux par sa rigueur, mais sans limites «  . Même si on aurait tendance, vu son travail, à dire qu’il est un artiste, Treacy ne souhaite absolument pas se considérer comme tel.

Il a reçu un nombre incroyable de distinctions dans sa carrière, a remporté par cinq fois la British Association of Designers, et sa majesté l’a fait Chevalier commandant de l’Ordre britannique. Les musées de toute la planète le mettent très souvent à l’honneur pour des expositions de chapeaux , hautes en originalité et couleurs, qui attirent un public complètement séduit.

Par ailleurs, il est très souvent appelé par de célèbres Maisons de couture (Armani, Ralph Lauren, Valentino, Versace, MacQueen, Givenchy et tant d’autres ) … sans oublier Karl Lagerfeld avec lequel il a collaboré à l’âge de 23 ans. De plus, il dessine des chapeaux pour le cinéma, notamment dans Sex and the City ou Harry Potter.

Chapeau Philip TREACY pour Karl LAGERFELD (CHANEL)
Chapeau Philip TREACY pour ARMANI
Chapeau Philip TREACY – Robe Alexander MCQUEEN

Il est né en 1967 en Irlande où il a grandi auprès de ses parents (papa boulanger, maman au foyer) et ses sept frères et sœurs. La couture est entrée dans sa vie très tôt puisque l’histoire raconte qu’à 5 ans à peine il utilisait déjà une machine à coudre pour fabriquer des robes de poupée à l’une de ses sœurs ! C’est à l’école Royal College of Art de Londres qu’il a étudié et à cette époque qu’a commencé sa passion des chapeaux.

La première commande lui viendra de Isabella Blow, une rédactrice de mode célèbre, très extravagante, qui le repère grâce au couturier britannique Alexander McQueen. Treacy était fraîchement diplômé et collaborait avec lui. Elle souhaitait un chapeau extraordinaire pour son mariage, un que l’on puisse remarquer, qui n’est rien à voir avec ce que l’on propose habituellement. Elle ne sera pas déçue du résultat puisqu’il aura l’allure d’un masque du Moyen-Âge ! Une commande qui mettra le feu aux poudres et lui ouvrira les portes du succès.

Chapeau Philip TREACY
Chapeau Philip TREACY