Alceste ou le triomphe d’Alcide … Jean-Baptiste LULLY

Première représentation d’Alceste au Château de Versailles
Vidéo :  Prologue/Ouverture – La GRANDE ÉCURIE et LA CHAMBRE DU ROY – Direction : Jean-Claude MAGLOIRE

Alceste est considéré comme l’un des plus beaux opéras de Lully, un parfait exemple de ce qu’a pu représenter la parfaite collaboration, l’osmose même, avec son librettiste attitré Philippe Quinault. Le maximum a été fait pour que cette œuvre lyrique plaise au roi Soleil.

Philippe QUINAULT

Cette tragédie, en un prologue et cinq actes,  révèle magnifiquement bien le talent de Lully pour l’écriture de musiques fastueuses qui n’ont jamais manqué d’éclat et de raffinement et celui de Quinault qui a eu un véritable don pour traiter et rédiger des sujets qui plaisaient énormément. Cette fois, tous deux ont porté leur choix sur  l’Alceste d’Euripide en 438 avant J.C. , qu’ils ont adopté et adapté avec une assez grande liberté.

Elle fut achevée en 1673. Une première répétition,  pourrait-on dire,  fut d’abord donnée au château de Versailles dans les appartements de la favorite en titre Madame de Montespan. Louis XIV et la Cour furent séduits. L’œuvre ne rencontrera, par contre, pas le même succès lors de sa représentation à Paris, en 1674  : les critiques fusèrent de toutes parts, non sur la musique, mais sur le livret, et ce notamment de la part de Boileau et Racine qui jugèrent que les deux hommes avaient sacrément saccagé la tragédie d’Euripide. Pour calmer les esprits et compte tenu du fait qu’elle plaisait à sa Majesté, qui ne manquait pas de la soutenir et de le faire savoir , on fit publier un article de Charles Perrault pour la défendre.

Alceste continua donc son chemin avec enthousiasme que ce soit à nouveau aux châteaux de Versailles, de Fontainebleau, de  Saint Germain en Laye, ou au Palais Royal à Paris. Le chef-d’œuvre de Lully et Quinault est très  stylé, précieux,  irrésistible, puissant, poignant, triomphal, riche et saupoudré de ce qui plaisait ou avait pu plaire dans l’opéra italien, à savoir un côté mi tragique-mi comique.

( Vidéo : Les Démons / 2e air – LE CONCERT DES NATIONS – Direction : Jordi SAVALL )

( Vidéo : Menuet – LE CONCERT DES NATIONS – Direction Jordi SAVALL )