Les  » têtes de caractère  » de Franz-Xaver MESSERSCHMIDT …

 » Auto-portrait  » / Franz-Xaver MESSERSCHMIDT (1736/1783)

Le musée du Louvre a consacré, en 2011, une fort belle exposition à cet artiste du XVIIIe siècle, tombé dans l’oubli, méconnu pour certains, étrange, original, curieux, et plus particulièrement à ses  » têtes de caractère « (nom donné après sa mort) , des sculptures en albâtre et métal (alliage d’étain et plomb) représentant des visages effrayés, déjantés, grimaçants à l’excès, très expressifs, fruit d’un travail méticuleux et précis. Un travail qui ne laissera personne indifférent et qui va avoir une grande influence non seulement sur la psychanalyse, mais également sur les historiens de l’art, ainsi que sur des peintres comme Gustav Klimt ou Egon Schiele.

Messerschmidt est né en 1736 en Bavière. Il perd son père à l’âge de 10 ans et se voit confié à l’un de ses oncles, un sculpteur sur bois . C’est chez lui qu’il commencera ses premiers pas dans cet art. Neuf ans plus tard, il s’inscrit à l’Académie des Beaux Arts de Vienne.

Il est très doué, acquiert, très vite, une excellente réputation de portraitiste , reçoit des commandes de l’Impératrice ainsi que de toute l’aristocratie viennoise, ouvre son atelier et vit dans l’aisance. Afin de parfaire sa technique et ses connaissances en sculpture , il partira faire un long voyage en Italie, puis sera nommé professeur-adjoint à l’Académie Royale, à son retour.

Malheureusement, dès 1770, il fait face à de très sérieux et violents troubles du comportement : il a des angoisses, des hallucinations qui auront pour conséquence le refus de se voir attribuer le poste de titulaire qu’il convoitait tant, et l’expulsion de l’Académie ! Terriblement déçu, il décide de quitter son pays natal.

C’est à partir de là que commence le travail pour lequel il est aujourd’hui connu, à savoir la sculpture de têtes dites de caractère, dont les traits lui sont inspirés par ses propres mimiques lors de ses crises de paranoïa, de schizophrénie. Il se dit possédé, persécuté, se pince pour mieux grimacer, et, immortalise ce qu’il voit dans un miroir ou une vitre , dans des sculptures incroyables, qui, outre le fait de devenir le sujet de son travail, vont se révéler être une réelle thérapie pour contrôler ses crises.

Par ailleurs, il va fortement s’intéresser aux travaux et à la physiognomonie du penseur-théologien Johann Caspar Lavater , à ceux de son ami le fondateur du magnétisme animal le docteur Franz Anton Mesmer, ainsi qu’aux patients de ce dernier chez il examine les expressions des visages lors de séances d’hypnose. Il est regrettable que l’artiste n’est jamais rien confié ou écrit pour expliquer son travail.

Nul ne peut donner, avec certitude, le nombre de têtes réalisées par Messerschmidt (69 est le chiffre qui revient souvent). Elles ne sont ni datées, ni signées. On sait qu’après sa mort (en 1736 d’une pneumonie) son frère en a vendu 49 à un particulier, lequel les confie afin qu’elles soient montrées au public, lors d’une exposition à Vienne. C’est là qu’on leur attribua un nom à chacune, selon leur mimique, pour mieux les reconnaitre : l’homme qui rit, l’homme qui baille, l’homme constipé, l’homme vexé, l’homme septique etc etc...La série sera re-vendue, par la suite, à une autre personne et fera l’objet d’une nouvelle exposition à Vienne en 1835. Le reste des pièces vendu aux enchères sera, par conséquent, dispersé un peu partout dans le monde.

11 réflexions sur “Les  » têtes de caractère  » de Franz-Xaver MESSERSCHMIDT …

    1. Tout à fait … Comme je l’ai expliqué dans l’article, c’est à partir de ses crises que le travail de ces têtes a commencé. Sans être totalement des autoportraits, ce sont ses mimiques dans les crises qui l’ont inspiré, mais les expressions de certains malades aussi. Merci d’avoir apprécié Evelyne ♥

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s