Le Houx et le Gui …

« Coupez le gui ! Coupez le houx !
Feuillage vert, feuillage roux,
mariez leurs branches ;
perles rouges et perles blanches,
coupez le gui ! Coupez le houx !
C’est la Noël, fleurissez vous !
chassez les grives et les merles,
chassez les mésanges au dos bleu
du gui dont les fleurs sont des perles,
du houx dont les fleurs sont du feu !
Courez à la forêt prochaine,
courez à l’enclos des fermiers ;
coupez le gui sur le grand chêne,
coupez le gui sur les pommiers.
coupez le houx le long des haies
qui bordent le chemin des bois ;
coupez le houx sous les futaies
où sont nos vieux temples gaulois ?
… Et coupez-les par tas, par piles !
Liez en gerbes leurs rameaux,
Et qu’on en pavoise les villes,
qu’on en pavoise les hameaux !
Coupez le gui ! Coupez le houx !
Feuillage vert, feuillage roux,
mariez leurs branches !
perles rouges et perles blanches ;
coupez le gui ! Coupez le houx !
c’est la Noël ! Fleurissez-vous !  » Charles FRÉMINE ( Écrivain, poète, journaliste français – Extrait de son ouvrage Poésies, comptines et chansons pour Noël/Gallimard 1988)