Les trois Grâces …

 » Pourquoi y-a-t-il trois Grâces et pourquoi sont-elles soeurs ? Pourquoi se tiennent-elles par la main ? Pourquoi ont-elles le sourire, la jeunesse, la virginité, une rose sans ceinture et transparente ?  Les uns veulent faire croire qu’il y en a une pour adresser le bienfait, une autre pour le recevoir, une troisième pour le rendre ; selon d’autres il y aurait trois sortes de bienfaisance qui consistent respectivement à obliger, à rendre, à recevoir et à  rendre tout à la fois.

Pourquoi les mains sont-elles entrelacées en cette ronde qui revient sur elle même ? Parce que le bienfait forme chaîne et, tout en passant de main en main, ne laisse pas de revenir à son auteur, et, que l’effet d’ensemble est détruit s’il y a quelque part solution de continuité, tandis que la chaîne est fort belle si elle n’est pas interrompue entre temps et si elle perpétue la succession des rôles. Toutefois, l’aînée a une situation privilégiée comme, en bienfaits, celui qui commence.

Elles ont un air joyeux, comme ordinairement celui qui donne ou celui qui reçoit ; elles sont jeunes parce que le souvenir des bienfaits ne doit pas vieillir ; vierges, parce qu’ils sont sans tache, sans mélange, vénérables pour tout le monde. Ils ne sont, à aucun degré, un lien, une gêne ; aussi les robes qu’elles portent n’ont-elles pas de ceinture, et elles sont transparentes parce que les bienfaits ne craignent pas les regards …  » SENÉQUE ( Philosophe, dramaturge, homme d’état romain ) – Extrait de son ouvrage De beneficiis (Des bienfaits)  –  »

Les Trois Grâces – Sculpture de marbre réalisée par Antonio CANOVA, représentant Euphrosine, Aglaé et Thalie – L’ensemble se trouve au musée de l’Ermitage à Saint Pétersbourg
LES TROIS GRACE SANDRO BOTTICELLI détail du Printemps
  Les trois Grâces   ( détail du tableau Primavera-Printemps) – 1478/82 – Sandro BOTTICELLI

2 réflexions sur “Les trois Grâces …

  1. Il y a eut beaucoup de représentations et d’interprétations de ces trois grâces. Celles-ci sont bien jolis symboles de vie, de mouvement, d’amour. Les Parques étaient trois aussi et le nombre semble essentiel à toute opposition. En tous cas elles n’étaient pas si grasses…

    Aimé par 1 personne

    1. La mythologie grecque ou romaine a eu différentes représentations . Contrairement aux Erinyes, aux Heures(Saisons) , ou aux Parques, je trouve les Grâces beaucoup plus belles. Du moins si l’on se base sur les illustrations picturales ou sculpturales que l’on en donne. Ces dernières étaient, en effet, bien proportionnées , mais durant des siècles être un peu  » grasse  » fut un critère de beauté. Merci Pat ♥

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s