L’usage de la pointe …

 » L’usage de la pointe n’a pas correspondu à une époque à la recherche d’un effet. C’était un moyen de ponctuer le mouvement en restant, tel un point d’orgue, sur une note maintenue un moment. Les pointes alternaient avec les sauts. Aucun effort ne devait être perceptible. La technique fut mise au service de la danse et devint alors un art d’expression. » Pierre LACOTTE (Danseur et chorégraphe français, grand spécialiste des ballets perdus)

Pas de Deux : Andante Spianato Op.22 …

(Vidéo : Lauren STRONGIN & Connor WALSH du HOUSTON BALLET – Chorégraphie de Stanton WELSH – Piano : LANG LANG – Musique Frédéric CHOPIN

Ce Pas de Deux fait partie d’un spectacle intitulé Les Sons de l’âme mettant à l’honneur diverses partitions de Frédéric Chopin, dont celle-ci . Il fut donné au Théâtre des Champs Elysées, à Paris, en 2013, avec au piano le célèbre Lang Lang. La chorégraphie est de Stanton Welsh du Houston Ballet.

L’Andante Spianato a été composé par Chopin à l’âge de 25 ans. Comme il avait l’habitude de le faire lui-même , il est toujours interprété de nos jours lors de concerts, en introduction de la Grande Polonaise Brillante qui porte le même numéro d’opus et qui fut écrite cinq ans avant.

C’est un morceau magnifique, enchanteur, délicat, quasi dans le recueillement, qui ressemble un peu à un Nocturne. Chopin l’appréciait énormément.

 » C’était comme si s’ouvrait devant vous un jardin peuplé d’être se promenant en silence parmi les jets d’eau et d’étranges oiseaux  » aurait dit Félix Mendelssohn après l’avoir entendu ( avec la Grande Polonaise brillante) joué par Chopin.