Le langage … Le mot …

 » Si l’on parle tellement du langage, c’est que l’on est obsédé par ce qui vous manque. Du temps de la tour de Babel on devait aussi beaucoup parler du langage. Presque autant qu’aujourd’hui. Le verbe est devenu du verbiage.

Tout le monde a son mot à dire. Le mot ne montre plus. Le mot bavarde. Le mot est littéraire. Le mot est une fuite. Le mot empêche le silence de parler. Le mot assourdit. Au lieu d’être une action, il vous console comme il peut de ne pas agir. Le mot use la pensée. Il la détériore. Le silence est d’or. La garantie du mot doit être le silence. Hélas ! c’est l’inflation ! Ceci est encore un mot. Quelle civilisation !  » Eugène IONESCO (Écrivain roumano-français, dramaturge – Extrait de son livre Journal en miettes/1967)

Eugène IONESCO (1909-1994)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s