Pierre-Paul & Hélène …

 » J’ai décidé de me remarier, ne me trouvant pas encore disposé à la vie austère du célibat. Je désirais une femme qui ne rougirait pas en me voyant prendre mes pinceaux… » Pierre-Paul RUBENS (Peintre baroque flamand)

Rubens, sa femme Helena Fourment et leur fils Peter Paul - Rubens
 » Rubens, sa femme Hélène Fourment et leur fils Peter Paul  » 1630 Pierre-Paul RUBENS

 » C’est peut-être au nombre impressionnant de portraits, solennels ou intimes, que Rubens consacrent à sa seconde femme Hélène Fourment, que l’on peut mesurer la passion qu’il lui voua. Fait rarissime, même dans la grande peinture classique, de compter autant de portrait représentant un seul sujet. Est-ce le démon de midi qui talonna Rubens, alors au faîte de sa gloire, et le poussa, à 53 ans et déjà père de trois enfants (Serena, Nicolas et Albert) de se marier en secondes noces avec la sensuelle et pétillante Hélène Fourment, jeune Anversoise de 16 ans ?

Marié en 1609 à Isabelle Brandt, qui le laisse veuf en 1626, il épouse Hélène en 1630 pour mourir dans ses bras en 1640. Elle lui donnera quatre autres enfants (Clara Johanna, François, Hélène et Pierre-Paul) – Très vite elle devient son modèle. Toute son œuvre semble s’accomplir dans les portraits qu’il faits d’elle. Il trouve en elle la muse absolue. Elle le comble d’un bonheur qui irradie ses toiles.

RUBENS Hélène Fourment et François
 » Hélène et François  » 1633/35 – Pierre-Paul RUBENS

Il vit leur mariage comme un véritable renouveau. L’extrême jeunesse de sa femme le dote d’une énergie insoupçonnée. Fou amoureux d’elle, elle devient sa muse, son inspiratrice, son modèle. Il veut pour elle tous les rôles. Hélène s’y plie avec docilité. La gloire de Rubens rejaillit sur elle, non seulement grâce à l’aisance matérielle que son mari lui procure, mais aussi par les nombreux portraits qu’il fait d’elle, lui assurant une postérité certaine.

RUBENS Helene_Fourment dans sa robe de mariée
 » Hélène Fourment dans sa robe de mariée  » 1630 – Pierre Paul RUBENS

Elle pose pour des tableaux que Rubens lui consacre pleinement, mais prête aussi ses traits pour des commandes. Son corps sensuel l’inspire et lui permet de donner à ses toiles cette marque de vérité et d’intériorité qui signe tous ses tableaux. Hélène habite ainsi toute l’œuvre de son mari dans les dix dernières années de sa vie. Hélène est partout, on la reconnaît en mère de famille attentive, mais aussi en ingénue libertine. Rubens n’hésite pas à la faire poser dans des attitudes érotiques, exécutant ces tableaux en même temps qu’il peint, par exemple, la Cène ou la Descente de la Croix.

A la mort de Rubens, Hélène , en veuve richement établie, fera détruire certains d’entre eux , les jugeant trop audacieux et indécents.

RUBENS Hélène Fourment à la Fourrure
 » Hélène à la fourrure  » –  1638 – Pierre-Paul RUBENS

Elle fut pour lui l’idée même de la vie, qu’il va sans cesse tenter d’atteindre dans sa peinture. Rien n’est jamais figé, ni dans sa vie,  ni dans son œuvre, ni dans sa compréhension du monde. Tout est perçu comme une louange à ce bonheur familial et conjugal qu’il ne cesse de chanter.

Rubens voyait en Hélène toutes les femmes. Assurément, et plus que sa première épouse, elle a su catalyser ses ambitions. C’est la raison pour laquelle il n’a pas hésité à s’unir à elle malgré leur grande différence d’âge. Elle sera celle qui lui réinjecta des forces vives, lui redonnera du souffle.

Par la série de portraits qu’il lui dédia, il sut lui faire le plus beau des cadeaux : le visage, les traits mêmes d’Hélène Fourment sont reconnaissables et identifiables. Elle est rendue dans sa vérité profonde, sa mine un peu espiègle, ses cheveux difficilement disciplinés, ses lèvres pulpeuses et ce regard toujours un peu effarouché. C’est cette intimité là que Rubens fait réverbérer dans sa peinture comme la trace palimpseste de son plus grand amour. » Alain VIRCONDELET (Écrivain, Docteur en Histoire de l’Art et des mentalités, universitaire français)

RUBENS hélène Fourment entre 1630 et 1632
« Portrait d’ Hélène  » entre 1630 et 1632  » Pierre-Paul RUBENS

 

2 réflexions sur “Pierre-Paul & Hélène …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s