Ombrelles …

 » Pareilles à des fleurs étranges qui nageraient, les ombrelles de soie rouge, verte, bleue ou jaune des barreuses, s’épanouissent à l’arrière des canots. Un soleil de juillet flamboie au milieu du ciel, l’air semble plein d’une gaieté brûlante. Aucun frisson de brise ne remuait les feuilles des saules et des peupliers …  » Guy De MAUPASSANT (Écrivain et journaliste littéraire français –  Extrait de son livre La femme de Paul)

Ombrelle Edward CUCUEL
Tableau : Edward CUCUEL
ombrelle Henri LEBASQUE
Tableau : Henri LEBASQUE
OMBRELLE Colin Campbell
Tableau : Colin CAMPBELL
OMBRELLE Alexander AVERIN
Tableau : Alexander AVERIN

Année BEETHOVEN : Sonate pour piano N°4 Op.7 dite La Grande …

 

( Vidéo : Molto Allegro : Murray PERAHIA au piano)

C’est Beethoven qui la qualifiera de Grande, probablement en raison du fait qu’elle était la plus longue de ses Sonates avant qu’il ne compose la Hammerklavier.  Elle fut écrite entre 1796 et 1797, dédiée à l’une de ses jeunes élèves : la comtesse Anna Luisa Barbara Keglevics dite Babette.

Beethoven avait connu la famille Keglevics à Bratislava (Slovaquie). Il était venu pour  des concerts dans leur somptueux palais, et le père de la jeune fille avait absolument tenu à ce qu’il donne des leçons de piano à sa fille. L’histoire raconte que le compositeur  était logé non loin de la demeure Keglevics et qu’il venait donc le matin, en pantoufles et robe de chambre, pour donner ses cours.  Il semblerait, par ailleurs, que Ludwig ne fut pas insensible au charme de Babette …

anna_luisa_keglevics
Anna Luisa Barbara KEGLEVICS

 

C’est une partition expressive, éclatante, haletante,  majestueuse, pleine d’ampleur, avec un Largo magnifique, quasi méditatif, et un final absolument délicieux.

 

(Vidéo : Largo / Murray PERAHIA au piano)

(Vidéo : Rondo / Murray PERAHIA au piano )