Voyages en Méditerranée …

Atelier des lumières AFFICHE

 » Tout est superbe. Des horizons dont on n’a aucune idée. Malheureusement, notre pauvre palette ne répond  » ¨Pierre Auguste RENOIR

«  Je suis épouvanté par les tons qu’il faut employer. J’ai peur d’être bien terrible et cependant je suis en-dessous. Il faudrait une palette de diamants et pierreries  » Claude MONET

 » C’est bizarre, à Paris je ne dessine jamais de faunes, de centaures ou de héros mythologiques. On dirait qu’ils vivent ici. » Pablo PICASSO

« Je suis très inquiet de ce que je fais. C’est si beau ici, si clair, si lumineux ! On nage dans de l’air bleu, c’est même effrayant  » Claude MONET

« Une lumière blonde, dorée , qui supprime les ombres  » André DERAIN

Le Centre d’art numérique Atelier des lumières est, lui aussi , sorti du confinement depuis le 26 mai. Cette ancienne fonderie, appelée autrefois la fonderie du Chemin-Vert, a vu le jour en 1835 grâce aux frères Pichon. Elle produisait des pièces en fonte destinées à la marine et aux chemins de fer. Quelques dix ans plus tard, elle sera vendue, puis laissée à l’abandon. C’est dans un triste état que le Président de Cultures Espaces, Bruno Monnier, la découvre et décide de la rénover pour en faire un centre artistique assez original puisqu’il propose depuis 2018, une immersion grandiose numérique picturale.

Une exposition numérique c’est voir la peinture autrement, c’est en prendre plein les yeux, avoir la possibilité de s’attarder sur un détail que, peut-être, on aurait pas remarqué dans un cadre différent. Comme l’a dit très justement le fondateur de l’Atelier des Lumières «  c’est aussi initier à l’art les jeunes générations.Compte tenu que 35 % de notre public appartient à la jeune génération, nous leur donnons l’envie de pousser plus tard la porte d’un musée pour voir les tableaux originaux et le lieu où ils sont exposés » .

Après Klimt (2018) et Van Gogh 2019) , c’est une autre exposition superbe, qui franchement fait du bien après les mois que nous venons de vivre.  Elle s’intitule : Voyages en Méditerranée et se tiendra jusqu’au 3.1.2021 (contrairement à ce qui est annoncé sur l’affiche), soit 500 œuvres de peintres divers qui vont s’offrir à vous, défiler devant vos yeux ébahis en 7 séquences, grâce à 140 vidéo-projecteurs qui inondent totalement tous les murs et même le sol sur une surface d’environ 1500/2000 m/2 , le tout dans une atmosphère musicale assez éclectique.

Elle a été réalisée  par Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto ,Massimiliano Siccardi et la collaboration musicale de Luca Longobardi. Durant moins d’une heure, tous vos sens seront en éveil , vous prendrez un bain de couleurs, de lumière et vous aurez l’impression d’entrer en relation directe avec un tableau.

La Méditerranée a été un lieu très prisé par les peintres. Rares sont ceux qui n’ont pas fait le voyage pour découvrir, avec délectation, les lumières, les paysages, la mer, le ciel,  les couleurs de cette région. Certains feront même le choix de s’y établir définitivement. Cézanne a probablement donné envie à certains d’y venir. Il était né à Aix-en-Provence, et après avoir passé un certain temps à Paris, il est revenu dans son sud natal pour y peindre de très nombres tableaux . C’est en lui rendant visite que Renoir et Monet ont eu une folle envie de partir sur toute la côte méditerranéenne poussant même  jusqu’à la station balnéaire de Bordighera en Italie.

Avant eux, Courbet  ne fut pas en reste lui aussi : certes il n’était pas originaire du coin, mais il fut l’un des premiers à découvrir le Sud en se rendant à Montpellier. Et on peut dire qu’il ne fut pas déçu du voyage ( même si au départ il était venu un peu par obligation ) car l’endroit va déclencher en lui des émotions formidables : que ce soit la mer, les plages, le soleil éclatant qui lui donneront des envies de peindre de façon audacieuse. Van Gogh lui aussi va faire partie des premiers en se rendant dans le midi, à Arles puis à St Rémy-de-Provence .

 » La mer me donne les mêmes émotions que l’amour  » G.C.

L’exposition de l’Atelier des Lumières propose de voyager en différents courants picturaux : impressionnisme, pointillisme, fauvisme , sans oublier les expérimentations chromatiques de certains,  avec avec Monet, Renoir, Pissarro, Bonnard, Vernet (célèbre peintre de marines très réputé. Ses tableaux de ports faisaient le bonheur de Louis XV)  , Matisse, Derain, Vlaminck, Dufy, Chagall, Signac, Valtat, Cross, Camoin, Manguin, Marquet, etc…   Vous allez faire, n’ayons pas peur des mots, un plein de couleurs éclatantes , d’émotions diverses et variées, et croyez-moi vous en ressortirez revigorés.

 » Un port au couchet du soleil  » 1749 – Claude-Joseph VERNET ( Timken Museum of Art / Putnam Foundation )
ATELIER la jetée promenade à Nice 1926 musée d'Art Moderne à Paris Raoul DUFY
 » La jetée-promenade à Nice  » 1926 Raoul DUFY ( Musée d’Art Moderne à Paris )

La Méditerranée était vue, à une certaine époque, comme un véritable paradis. Un engouement qui va fortement s’accélérer avec le développement des lignes de chemins de fer, la naissance du  tourisme, la douceur du climat qui ne cessera d’être vivement recommandée par les médecins eux-mêmes. Nombreux seront les aristocrates qui se feront construire des villas et palais magnifiques pour venir non seulement faire des cures de soleil et se refaire une santé, mais surtout fuir la froideur du climat des régions du nord. Un écrivain originaire de Dijon, Stéphen Liégeard, va même donner à la Riviera abritant Cannes, Nice, Menton, Monaco/Monte-Carlo, le nom de Côte d’Azur.

Rien ne sera mis de côté pour vanter les mérites de la région. Des immenses affiches publicitaires en vanteront les mérites avec des images éblouissantes de couleurs, de ciels bleus flamboyants et de végétation luxuriante. De ce fait, après les français, on verra arriver des anglais, des russes et parmi eux des peintres, des écrivains à la recherche d’inspirations nouvelles.

M28160-572 001
Affiche pour le Paris-Lyon-Méditerranée : Menton  1904 ( Bibliothèque Forney)

Les voyages des peintres en Méditerranée débutent vers 1880. Ils vont partir à la découverte des paysages de la Côte d’Azur , des Bouches-du-Rhône et même de la Riviera italienne : Nice, Antibes, Cannes, Juan-les-Pins, Golfe Juan, Menton, Monaco, Vence, Saint-Paul-de-Vence, Villefranche-sur-mer, Beaulieu-sur-mer, Le Cannet, Vallauris, Saint-Tropez, Saint-Raphaël, Saint-Maximin, Le Lavandou, Porquerolles, Marseille, Martigues, L’Estaque, La Ciotat, Hyères , Collioure, Cassis, Arles, Aix-en-Provence, Le Tholonet, Vauvenargues, sans oublier Bordighera, en seront les villes de prédilection.

 » Vue sur le Suquet/Cannes  » 1925 Raoul DUFY ( Collection particulière)

 

Atelier des lumières Claude Monet Antibes 1888 Collection Courtauld galerie Courtauld de Londres
 » Antibes  » 1888 – Claude MONET ( Collection Courtauld / Galerie Courtauld de Londres)
Atelier des lumières Jardin à Bordighera 1884 Impession du matin Musée Ermitage Saint Pétersbourg
 » Jardin à Bordighera impression du matin  » 1884 Claude MONET ( Musée de l’Ermitage à Saint Pétersbourg)

Les paysages sont contrastés : mer, ports, calanques, montagnes, collines, fleurs,  arbres et autres végétations, jardins . Ce qui va les fasciner et les attirer c’est aussi la lumière qui va jouer un rôle prépondérant. Toutes les émotions et les ressentis des peintres vont s’exprimer, parfois violemment, dans les couleurs tout juste sorties du tube pour la toile et qui vont leur être inspirées par cette lumière écrasante.

Atelier Anémones et Mimosa Louis VALTAT
 » Anémones et mimosa  » 1943 – Louis VALTAT ( Collection particulière ) Valtat fut un merveilleux peintre fauviste, un peu méconnu parce que plus discret que n’ont pu l’être les autres, Il a vécu un certain en Méditerranée et lorsqu’il est retourné en région parisienne, il a peint des superbes bouquets, pleins de couleurs, inspirés par ses souvenirs méditerranéens.
Atelier des lumières Henri-Edmond Cross Paysage côtier Collection privée
 » Paysage côtier  » Henri Edmond CROSS ( Collection particulière)
ATELIER Arbres à l'Estaque André DERAIN
 » Trois arbres à l’Estaque  » 1906 André DERAIN ( The Art Gallery of Ontario à Toronto)

Non seulement ils vont planter là leurs chevalets, mais ils vont très souvent être amenés à se croiser, se rencontrer, parler de leurs avancements picturaux, s’inviter, partager leurs idées, et même leurs inquiétudes ou leurs découragements, mais aussi leurs sensations, leurs émotions face à tous les contrastes de couleurs : délicates parfois, violentes à d’autres. Ces rivages donneront même  à certains des rêves d’Antiquité.

Véronique Chemla: Marc Chagall. Le triomphe de la musique
 » Danseuse sur fond mauve  » 1970 env. Marc CHAGALL ( Collection particulière ) il s’agit d’un collage réalisé avec des tissus, des papiers, de l’aquarelle, de l’encre de Chine, de la gouache et du pastel sur papier.   » La découverte de la Côte d’Azur et de ce peintre se fera en 1926. Il est tellement enthousiasmé et fasciné qu’il prendra la décision de s’installer. Ce sera Vence, puis Saint-Paul de Vence. Cette région lui a apporté énormément de bien-être, de sérénité, de bonheur aussi et un côté exubérant dans les couleurs. On entre dans un monde étrange, son monde, fait de danseuses, de gens du cirque, d’amoureux, de faune aquatique. Le tableau fait partie de la projection.
Atelier des lumières Claude MONET Femme à l'ombrelle tournée vers la droite 1886 musée d'Orsay
 » Femme  à l’ombrelle tournée vers la droite  » 1886 – Claude MONET ( Musée d’Orsay à Paris ) – Ce tableau est projeté dans l’expo parce que dès 1860 certains peintres ( qui prendront le nom d’impressionnistes ) vont vouloir peindre en extérieur et non plus en atelier. Ils se rendront souvent au bord de l’eau )
Nihat Kerem A. on Twitter: "Jeanne allongée sur un canapé Henri ...
 » Jeanne allongée sur un canapé ou la petite odalisque  » – Henri MANGUIN ( Collection privée) Fait partie également de la projection
 » La femme aux raisins ou Marthe Bonnard à la corbeille  » 1911 – Pierre BONNARD – Ce dernier a eu un véritable coup de foudre pour le midi de la France et il a tenu à s’y installer dès 1923 au Cannet. Le sud a considérablement éclairci sa palette. Le tableau fait partie lui aussi de la projection

 

 

Actuellement à l’Atelier des Lumières vous pouvez également assister au spectacle (10 minutesà  consacré à Yves Klein à savoir l’Infini Bleu. Pour celles et ceux qui aiment ce peintre niçois, je vous invite, si le cœur vous en dit, de revoir mon article https://pointespalettespartition.wordpress.com/2018/07/19/yves-klein/