Le ruisseau …

 » Et la voûte ombragée sous la brise s’anime
mêlant son bruissement au murmure des eaux.
son feuillage est le nid de la vie qui s’exprime
quand s’échappe soudain le doux chant des oiseaux.
En suivant lentement la rive sinueuse
laissant guider nos pas au rythme de ces flots
on découvre la paix, la fraîcheur délicieuse
où l’âme se ressource et puise le repos.
Rivages enchanteurs de beauté et de grâce
emportant le regard là-bas vers l’horizon
la splendeur de ces lieux nous étreint, nous enlace
embrassant notre corps d’un étrange frisson.
Sous le fin clapotis qui roule, qui s’élève
embué du parfum des fleurs et des roseaux
le temps devient pour nous un mirage et un rêve
qui se cueillent en flânant tout le long du ruisseau. » Kim AQUILINA ( Poète français )
RUISSEAU EN FORET

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s