A la découverte de Pierre Joseph REDOUTÉ …

REDOUTÉ Pierre Joseph par Louis Léopold BOILY
Pierre-Joseph REDOUTÉ par Louis Léopold BOILY

Pierre Joseph Redouté est né en 1759 en Belgique. On l’appelle le Raphaël des fleurs. Il a traversé différents régimes politiques français : il a vécu sous Louis XVI, a connu la Révolution, le Consulat, l’Empire, la Restauration et il va mourir sous Louis Philippe.

Arrivé à Paris, il assiste au succès de Gérard Van Spaendonck, peintre des plantes, et il y voit là une façon pour lui de mieux gagner sa vie. Il aime beaucoup se promener dans le Jardin du Roi où il dessine et peint ( aquarelle ) d’après nature. Par la suite, il fera des rencontres importantes qui lui permettront de fréquenter non seulement les milieux scientifiques, botaniques, mais également de côtoyer la noblesse.

C’est ainsi qu’il entre su service de la reine Marie-Antoinette en 1788 et devient son professeur personnel de dessin.

Un jour il deviendra le peintre officiel et favori de Joséphine de Beauharnais qui appréciait tout particulièrement ses fleurs. L’orangerie, les serres et les jardins de la demeure de l’impératrice à la Malmaison, seront un cadre merveilleux pour son inspiration picturale. Non seulement il y peint, mais il étudie et rédige des ouvrages sur les fleurs et les plantes. Joséphine possédait, par ailleurs, une merveilleuse collection de rosiers, plus de 250 variétés venues des quatre coins du monde. Rebouté ne se lassera pas de les peindre, des aquarelles sur vélin qui auront énormément de succès. Il se consacrera à ces fleurs jusqu’au décès de sa bienfaitrice.

REDOUTE »Rose des Quatre Saisons
Rose des Quatre Saisons – Pierre-Joseph REDOUTÉ
REDOUTE Rose Gallica
Rose Gallica – Pierre-Joseph REDOUTÉ
REDOUTE Rosier jaune soufre
Rose jaune soufre – Pierre-Joseph REDOUTÉ

Ses liliacées vont également enchanter Napoléon, lequel lui passera commande de divers exemplaires pour des musées et pour la Bibliothèque de France. L’empereur le nommera, par la suite, professeur particulier de dessin de sa seconde épouse, Marie-Louise.

En 1824, il obtient le poste de Maître de dessin au Muséum d’Histoire Naturelle. Il terminera sa carrière au service de nombreuses personnalités de l’époque comme par exemple la duchesse du Berry, la reine Marie-Amélie, sa fille Marie d’Orléans, la Reine Hortense  et bien d’autres femmes de la haute société qui prenaient plaisir à s’adonner à la douceur et la délicatesse de l’aquarelle, une activité reconnue de bon ton comme les leçons de broderie ou de musique.

Redouté ne fut pas seulement un peintre aquarelliste en fleurs, feuilles, fruits etc… mais aussi un excellent botaniste. Grâce à son travail très sérieux ,méticuleux, précis et raffiné  d’identification et de classification, repris dans la rédaction d’une cinquantaine d’ouvrages ( des herbiers superbes ), il a contribué à ce que l’on a appelé l’âge d’or des sciences naturelles. Il a enrichi les collections royales, illustré des revues sur la flore et a également collaboré au Recueil des vélins du Muséum d’Histoire Naturelle. Ce dernier est riche de 6000 aquarelles de Redouté, voire même plus !

REDOUTE Les pivoines
 » Pivoine  » de Pierre-Joseph REDOUTÉ
REDOUTE anémones simples
Anémones simples – Pierre-Joseph REDOUTÉ
REDOUTE Iris Germanica
Iris Germanica – Pierre-Joseph REDOUTÉ

Avec un souci du rendu, il a même appris la technique de la gravure au pointillé auprès d’un artiste de Londres, un procédé qui lui a permis d’obtenir un travail de qualité supérieure notamment dans l’enrichissement de la couleur. Toutefois, et par manque de temps, il gravera peu personnellement, mais confiera cette tâche, sous sa surveillance, à des artistes qui travaillaient dans son atelier.

Ses motifs ont été repris non seulement sur étoffes par les manufactures de soie de Lyon, mais pour des papiers-peints en tapisseries ou des objets de porcelaine.

Malgré tout le succès qu’il a pu obtenir dans sa carrière, il va traversera beaucoup de déceptions dans sa vie, notamment ses vingt dernières années : les goûts du public avaient changé et évolué, ses ouvrages se vendaient un peu moins, il n’obtiendra malheureusement pas les postes qu’il attendait, ce qui entraînera une situation financière un peu précaire. Il meurt à Paris, assez pauvre, en 1840.

En 2000, fut créé le Prix Redouté par l’Association des Parcs et Jardins du Main, sur une idée de la  comtesse Barbara de Nicolay afin de récompenser, chaque année, les meilleurs livres sur la nature, la botanique et les jardins. Cette manifestation à lieu normalement, chaque premier week-end de Juin, au château de Lude au moment de la Fête des jardiniers.

Prix Redouté
Madame la Comtesse Barbara De NICOLAY et son château

 

5 réflexions sur “A la découverte de Pierre Joseph REDOUTÉ …

    1. Je suis heureuse de voir que vous brodez chère Mélie, car je brode aussi 🙂 et je sais qu’il existe des transferts de roses Redouté pour la broderie. Il faudrait que vous regardiez sur le net. Merci de votre commentaire ♥

      J’aime

  1. Eliane JACQUOT

    L’oeuvre de Redouté , prince des fleurs et peintre jardinier est d’une beauté et d’une perfection sans pareilles .Près de deux siècles plus tard, ses aquarelles nous enchantent de par leur luminosité , leurs couleurs si intenses, leur élégance et le choix des bouquets et compositions .
    Merci à vous pour ce partage et belle journée .

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s