BEETHOVEN vu par Ferdinand RIES …

 » Beethoven était le plus loyal le meilleur cœur qu’on pût trouver, seulement son tempérament bouillant et méfiant lui faisait à chaque instant commettre des actes qu’il regrettait plus tard et qu’il cherchait à réparer avec cœur. Vous n’imaginez pas à quel point il était maladroit, c’est réellement incroyable ! Il ne pouvait adopter un principe ou une règle, on ne pouvait être plus maladroit à s’expliquer.  » Ferdinand RIES (Compositeur et pianiste allemand)

P.S. Son père a donné des cours de violon à Beethoven. Plus tard, Ferdinand est devenu l’élève de Beethoven, son assistant-copiste et il a interprété bon nombre de ses œuvres. On peut dire que c’est un réel disciple du compositeur. La musique de Beethoven a largement influencé la sienne.

Ferdinand RIES
Ferdinand RIES 1784/1838

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s