En mars : Jonquille et Narcisse …

jonquilles 2

«  On entend rire les fontaines sur leur lit de pommes de pin, et mille rondes enfantines se nouer au bord des chemins. Déjà les jonquilles en fleurs frissonnent dans les mains du vent  » Maurice CARÉME (Poète et écrivain belge de langue française)

On appelle souvent à tort ( et par facilité )  les jonquilles narcisses, et, les narcisses jonquilles. Il est vrai que c’est un peu  complexe : les jonquilles font partie de la famille des Amaryllidacées, genre narcissus, et ce genre comprend de très nombreuses espèces. La jonquille jaune en est une ( narcissus joncifolius ou narcissus jonquilla). L’espèce appelée narcissus poeticus à savoir blanc avec un cœur jaune serait un vrai narcisse. Le mot narcisse viendrait du grec narkê ( endormi ou qui endort) et jonquille de l’espagnol junquillo ( petit jonc).

Ces adorables, primesautières  et lumineuses petites fleurs,  qui ressemblent à des clochettes, annoncent le printemps.Comme on peut le voir sur la photo, on peut en trouver de différentes couleurs : jaunes, blanches, ou bi-colores, toujours montées sur une tige haute et droite.

En Angleterre elles sont appelées lys-carême parce qu’associées à la période du Carême qui débute généralement première semaine de mars et se termine le jeudi saint.

La jonquille est la fleur emblématique de la fête des grands-mères (début mars) , tout comme elle est celle du Pays de Galles le jour de la fête nationale, le 1er mars, où chaque habitant se doit d’en porter une à la boutonnière. Dans ce pays il y a une prédiction qui dit que celui ou celle qui aperçoit la première jonquille de la saison aura une année prospère. Une autre, en Chine, affirme que trouver  une jonquille pour le Nouvel An, c’est l’assurance de bonheur pour toute l’année. Au Canada, la ligue contre le cancer en a fait sa fleur-phare depuis 1957 : elle récolte des fonds pour la cause,  en mettant en vente des bouquets de jonquilles.  Il existe également, depuis 1935, une fête des jonquilles à Gérardmer dans les Vosges, en France  : chaque habitant collabore à la décoration d’un char, uniquement composé de  jonquilles, et qui défilera lors du corso fleuri.

JONQUILLE Exemple de char Gérardmer
Exemple d’un char à Gérardmer en 2011

Dans le langage des fleurs, la jonquille peut exprimer l’affection que l’on éprouve pour une personne ( d’où le fait qu’elle soit offerte pour la fête des grands-mères) ou bien le désir amoureux fougueux , mais si la réponse de celui ou celle qui reçoit le bouquet, tarde à venir, la personne qui envoie le message fleuri,  s’impatientera et passera à autre chose. C’est en quelque sorte une chance amoureuse qu’il faut saisir rapidement ! Mais attention : offrez un bouquet et non pas une seule fleur car cela, dit-on, porte malheur.

La légende du narcisse est liée au  personnage issu de la mythologie grecque qui se moquait un peu de l’amour que la nymphe Echo avait pour lui. Les dieux n’apprécièrent pas ce comportement et décidèrent de le punir. Un jour qu’il admirait son propre reflet dans l’eau, il se noya et se transforma en fleur.

Le parfum des jonquilles est très recherché (mais coûte cher )  en parfumerie. Des fleurs récoltées avec des sortes de grands râteaux spéciaux,  est extrait ce que l’on appelle concrète (  par contre, on n’utilisera jamais de concrète de narcisse car trop chargé en cire) , qui sera transformé en absolue ( il faut environ 3 tonnes de fleurs pour faire un kilo d’absolue) . On peut retrouver son parfum dans Dolce Rosa et Dolce Floral Drops de Dolce & Gabbana, ou Jonquille de Nuit de Tom Ford, Vol de Nuit de Guerlain, Poême de Lancôme, ou l’Eau de Printemps de l’Artisan parfumeur, Eau fraîche de Elisabeth Arden, N°19 de Chanel, Lagerfeld Femme de Karl Lagerfeld, Classique Eau de parfum de Gaultier , Essence d’Eau de Gianfranco Ferré, Eau de Narcisse de Hermès, Kelly Calèche d’Hermès, Un air de Samsara de Guerlain, …. et bien d’autres !

D’un point de vue médical, on se servait autrefois des bulbes de narcisses comme sédatifs car elles contiennent des alcaloïdes. Le dosage est minutieux, sérieux et important car la plante elle-même est assez toxique. Ce qui n’a pas empêché leur utilisation. Durant des siècles, les habitants de la Bulgarie et du Caucase ont  longtemps utilisé les feuilles de narcisse pour les douleurs. De nos jours, la galantamine, molécule extraite des bulbes de narcisses est utilisée dans des médicaments pour lutter contre la maladie d’Alzheimer lorsqu’elle en est à son début.

.

7 réflexions sur “En mars : Jonquille et Narcisse …

    1. J’en ai quelques-unes également et cela m’enchante 🙂 Vous avez parfaitement raison : elles sont des petits soleils qui nous annoncent le printemps. Merci pour votre intérêt Tatoune ; j’espère, de tout cœur, que vous passerez une très belle semaine ♥

      Aimé par 2 personnes

  1. J’ai passé une partie de mon adolescence à La Bresse à côté de Gérardmer et je te confirme que les jonquilles font partie de la culture locale et qu’il faut faire très attention en la cueillant de ne pas arracher le bulbe ! Pour que la fête perdure !

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : La jonquille … – Plumes, pointes, palettes et partitions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s