Citrouilles et Potirons …

CITROUILLES ET POTIRONS.jpg

 » Le potiron est une des nombreuses courges que l’Amérique nous a léguées. Parmi la grande famille des cucurbitacées, seuls le concombre, le cornichon et le melon sont originaires de l’ancien monde. Toutes les autres espèces proviennent du nouveau monde, comme l’ont montré les études archéologiques et génétiques. Il existait cinq espèces principales de courges en Amérique précolombienne, dont le potiron ( curcubita maxima) originaire du Pérou et du nord du Chili et de l’Argentine, la citrouille (curcubita pepo) et la courge masquée ( curcubita moschata) originaires de la Méso-Amérique.

Christophe Colomb les découvrit à Cuba en 1492. Ce sont (comme pour le piment) les portugais qui diffusèrent dans le monde entier les courges. Ils les introduire dans leurs colonies africaines, puis en Chine et au Japon. Par le détroit d’Ormuz, elles conquirent également l’Empire Ottoman.

Les courges ont une place importante dans l’imaginaire améridien : il existe de nombreuses poteries maya au Mexique et Mohica, Chimu au Pérou, qui représentent des courges et des potirons. Leur symbolique paraît liée aux cultes de la fécondité et aux cérémonies funéraires. En Europe, comme le potiron est arrivé au XVIe siècle, elle a peu marqué les mythes : seule exception la citrouille de Cendrillon dans les Contes de Charles Perrault en 1697, transformée en carrosse par la bonne fée.

CENDRILLON Citrouille carrosse.jpg

Le potiron a, depuis la Renaissance, été cultivé dans les jardins potagers du monde entier. Olivier de Serres dans son Théatre d’agriculture en 1600, puis Jean-Baptiste de la Quintinie, directeur du potager du Roy sous Louis XIV, en recommandèrent la culture. Cependant la réputation de la citrouille et du potiron restait mitigée : on l’utilisait pour nourrir le bétail, mais aussi les classe rurales pauvres. Mais elle n’avait pas bonne réputation car son goût paraissait insipide. Depuis le potiron a été réhabilité : on le sert en soupe au lait avec du riz, sucrée ou salée, mélangée à du bouillon. On en fait des flancs, des gâteaux, des confitures ( seul ou mélangé avec d’autres fruits) . En Hongrie et en Autriche on fait une huile verte avec des graines de citrouilles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La mythologie nord-américaine des potirons est bien vivace. Le potiron est un élément indispensable avec la dinde et la tourte aux noix de Pécan lors du repas de Thanks Giving Day aux Etats Unis. Lorsque les Pilgrin’s fathers sont arrivés sur les côtes du Massachussetts en 1621, le premier hiver fut terrible. La moitié des colons périrent de faim et de carences alimentaires. Ils ne durent leur survie qu’à l’intervention d’un membre d’une tribu amérindienne, Squanto, qui leur apprit à cultiver le maïs et les courges. Les colons invitèrent les indiens à partager un repas, et les indiens apportèrent des dindes sauvages. Les relations entre colons et indiens se détériorèrent mais la célébration resta. La proclamation nationale d’un jour de Thansgiving eut lieu en 1777 durant la guerre d’indépendance américaine et Abraham Lincoln fixa définitivement en 1663, pendant la guerre de Sécession, la date du dernier jeudi de novembre. C’est de nos jours une fête fervente qui associe un repas constitué de dinde, maïs, tourte aux potirons, tarte aux noix de pécan, à une cérémonie d’action de grâces, surtout en milieu protestant.

THANKSGIVING.jpg
 » Le premier Thanksgiving  »  par Jean Léon Gerome FERRIS

Le dernier aléa du potiron est la fête d’Halloween. Contrairement à ce que l’on croit, l’association du potiron à cette fête est un phénomène récent. Halloween est plus ou moins la résurgence d’une vieille fête celte, traditionnellement située le 31 octobre, que l’Église tenta de combattre en fêtant le 1er novembre, la Toussaint ou fête de tous les saints : c’était un moment où les vivants et les morts pouvaient se rencontrer et on y allumait des bougies, dont les lanternes des morts dans les cimetière chrétiens sont la stricte correspondance.

En Irlande, on faisait des lanternes à forme humaine dans des grands navets où l’on plaçait une bougie pour effrayer les passant. L’immigration irlandaise aux Etats Unis, suite à la famine engendrée par la terrible irruption du mildiou dans les cultures de pommes de terre, popularisa aux Etats-Unis la fête d’Halloween. Les potirons étaient un légume plus facile à sculpter que les navets, c’est donc ainsi que le potiron évidé et sculpté est devenu un symbole pour Halloween. Depuis une vingtaine d’années, la fête d’Halloween a été importée en France avec plus ou moins de succès, mais au plus grand bonheur des agriculteurs producteurs de potirons.  » Jean VITAUX ( Médecin gastro-entérologue, grand connaisseur en histoire de la gastronomie. Il est l’un des auteurs du célèbre Dictionnaire du gastronome. / Extrait de son intervention sur les citrouilles et les potirons dans Histoire de la gastronomie)

HALLOWEEN citrouilles et potirons.jpg
Un conte irlandais très ancien raconte l’histoire de Jack, un ivrogne, qui passa un jour un pacte avec le diable afin d’être garanti de ne jamais aller en enfer. Il meurt un 31 octobre. Compte tenu de la vie de débauche qu’il avait mené, non seulement il n’accéda pas au paradis, mais la porte de l’enfer demeura fermée pour lui. Il erra donc dans les ténèbres tenant à la main une braise creusée dans un navet que le diable voulut bien lui donner et qui lui servait, en quelque sorte, de lanterne……

N.B. : A savoir que la citrouille est plus ronde que le potiron et de couleur orangée ; le potiron est un peu plus gros et plus aplati. Ses couleurs varient entre orangé et vert foncé Leur queue ( pédoncule ) diffère aussi : celui de la citrouille est rugueux et dur , celui du potiron plus tendre- Dans Cendrillon de Charles Perrault, la bonne fée transforme une citrouille. Walt Disney dessina un potiron. La confusion vient du fait que citrouille et potiron en anglais s’appellent tous eux : pumpkin.

4 réflexions sur “Citrouilles et Potirons …

  1. Ping : Le gland et la citrouille … – Plumes, pointes, palettes et partitions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s