Les écrivains qui ont du style … Louis-Ferdinand CÉLINE

 » Des écrivains,  ne m’intéressent que les gens qui ont un style. S’ils n’ont pas de style, ils ne m’intéressent pas.  Mais des histoires , il y en a plein la rue: j’en vois partout des histoires , plein les commissariats, plein les correctionnelles, plein votre vie. Tout le monde a une histoire, mille histoires. C’est rare un style, Monsieur.
Un style? Il y en a un, deux, trois par génération. Il y a des milliers d’écrivains, ce sont de pauvres cafouilleux, des aptères n’est-ce-pas … Ils rampent dans les phrases, ils répètent ce que les autres disent et n’affirment rien . Ils choisissent une histoire, une bonne histoire et puis ils disent :  » je vois que … etc  » . Pour moi ce n’est pas intéressant du tout ! J’ai arrêté d’être écrivain pour devenir journaliste.  » Louis Ferdinand DESTOUCHES dit Louis-Ferdinand CÉLINE écrivain et médecin français )

CÉLINE Louis Ferdinand.jpg
Louis Ferdinand CÉLINE ( 1894/1961 )

 

6 réflexions sur “Les écrivains qui ont du style … Louis-Ferdinand CÉLINE

    1. avoir du style c’est avoir sa propre façon d’écrire. Nous n’avons pas tout la même façon de tourner une phrase, nous n’employons pas nécessairement les mêmes mots. Certains seront très formels, d’autres emploieront plus de légèreté, d’autres encore aiment à placer des explications, des références etc … C’est le style qui fait que nous aimons lire quelqu’un … ou pas 🙂 – En tous les cas merci ( j’aurais aimé mettre votre prénom mais ne le connait pas) alors merci Plume fragile et bel après-midi

      Aimé par 2 personnes

      1. C’était une question un peu provocante. J’aime bien susciter la réflexion. Le style, la créativité, autant de subjectivité inscrite dans notre signature, qui définit notre singularité. Dans le fond, le style est peut-être plus une question de forme que de fond. Nous disons, (re)produisons tous les mêmes choses. Je rejoins Céline, rien d’original. 😉 Merci beaucoup pour votre réaction.
        Milena

        Aimé par 1 personne

  1. Un des plus grands, si ce n’est le plus grand de son époque. En tout cas, lui, avait un style. A côté du quel bien d’autres paraissent fades.
    L-F C, c’etait l’émoi avant tout…. il transposait…. parce que, quand on est mort, c’est-à-dire fini…. Emouvez -vous, Bon Dieu ! Transposez ! Ce sera ce que vous y mettrez ! Comme aux Enfer, comme chez les Anges ! L’orage ou la flûte !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s