Écrire … par Oriana FALLACI

 » Écrire c’est l’atroce solitude d’une pièce  qui se transforme, peu à peu, en une prison, une cellule de la torture. C’est la peur de la page blanche qui vous scrute, moqueuse. C’est la torture du mot que vous ne trouvez pas, et lorsque vous le trouvez il faut qu’il rime avec le mot juste à côté. C’est le martyre de la phrase boiteuse, de la métrique qui ne tient pas, de la structure qui ne tient pas non plus, de la page qui ne fonctionne pas, du chapitre que vous devez arrêter … et refaire, refaire, refaire, jusqu’à ce que les mots semblent une nourriture qui s’échappe de la bouche affamée de Tantale. C’est le renoncement au soleil, au ciel bleu, au plaisir de se promener, de voyager, de bouger tout son corps , pas uniquement les mains et la tête. C’est une discipline de moine, un sacrifice de héros.  » Oriana FALLACI ( Écrivain, essayiste et journaliste italienne )

FALLACI Oriana.jpg
Oriana FALLACI ( 1929 – 2006 )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s