La Bûche de Noël …

 » Noël ! la bûche est allumée !
et je suis seul, chez moi, la nuit.
causons avec le feu, sans bruit,
porte fermée.
Il peut trouver longs mes discours ;
moi, j’estime les siens trop courts.
Noël ! la bûche est allumée !Noël ! la bûche est allumée !
Ô bûche de Noël, es-tu
le rameau d’un cèdre abattu
dans l’Idumée ?
Mais non ; je sais bien qu’autrefois
tu fus un chêne dans les bois.
Noël ! la bûche est allumée !Noël ! la bûche est allumée !
Parle-moi de nos jours heureux :
tu descends des coteaux ombreux,
tout embaumée,
apportant dans notre cité
les parfums du dernier été.
Noël ! la bûche est allumée !Noël ! la bûche est allumée !
as-tu vu des amants s’asseoir
en attendant l’heure du soir
accoutumée ?
Chut ! on entend un bruit de pas…
non : c’est un cerf qui fuit là-bas.
Noël ! la bûche est allumée !Noël ! la bûche est allumée !
Viendrais-tu pas de la forêt
où, sans se perdre, s’égarait
ma bien-aimée ?
Les vieux chênes reverdiront,
la mousse au pied, la feuille au front.
Noël ! la bûche est allumée !Noël ! la bûche est allumée !
mais toi, tes destins vont finir :
allez, bonheur et souvenir,
Cendre et fumée.
Adieu, ma bûche de Noël :
tout rentre en terre ou monte au ciel.
Noël ! la bûche est consumée !  » Gustave NADAUD ( Poète, goguetier, chansonnier français – Extrait de son recueil  » Chansons et Poésies  » ( 1862 )

CHEMINEE RICHARD MACNEIL.jpg
Tableau : Richard MACNEIL