Paul VERLAINE & Arthur RIMBAUD …

 » En 1884, dans Les Poètes maudits, Paul Verlaine écrit d’Arthur Rimbaud :  » qu’il sache bien que nous ne jugeons pas les mobiles des hommes et qu’il soit assuré de notre complète approbation( de notre tristesse noire aussi ) en face de son abandon de la poésie, pourvu, comme nous n’en doutons pas, que cet abandon soit pour lui logique, honnête et nécessaire. »  Pour la poésie, tout est pardonné. Le 3 avril 1873, Verlaine quitte Rimbaud à Bruxelles. Essoré après moins de deux ans d’une passion tourmentée, d’alcool, de coups de couteau et de pistolet, de violence et de voyance.

Paul Verlaine n’a pas oublié l’arrivée du jeune ardennais Arthur Rimbaud, dix-sept ans, à Paris en septembre 1871, venue sur son invitation de Charleville-Mézières, avec pour seul bagage le manuscrit du Bateau ivre, un puissant poème en cent alexandrins. Verlaine, vingt-sept ans, Messin catholique, marié à Mathilde Mauté de Fleurville, buveur, occasionnellement violent, est un poète installé dans le Parnasse qui, sans renier la versification classique, a su créer sa propre musique avec les Poèmes saturniens  (1866) et les Fêtes galantes ( 1869), et s’affranchir des modèles  hugolien et baudelairien jusque-là indépassés. Comme chacun sait, l’arrivée de l’adolescent brise cette existence. Leur liaison est immédiatement exclusive, leur passion physique violente et cérébrale, leur admiration réciproque et absolue, au point qu’ils s’entraînent mutuellement hors des limites des terrains connus de la bourgeoisie et de la littérature. Sous l’égide de Rimbaud, Verlaine écrit Romance sans paroles , ensemble, ils contribuent à l’Album zutique, dont le Sonnet du trou du cul est resté célèbre. Mais le comportement ravageur de Rimbaud embarrasse jusqu’aux cercles anticonformistes des Parnassiens et des Vilains-Bonshommes et la bohème de Paris le chasse.

De cette période fulgurante témoigne l’huile monumentale Un coin de table d’Henri Fantin-Latour, où les deux poètes sont représentés côte à côte en noir. Les amants fuient à Londres, vivent d’abord d’alcool et expédients, puis s’installent à Bruxelles où Verlaine finit par tirer sur Rimbaud. Condamné par la justice, Paul Verlaine, vingt-neuf ans purge une peine de deux ans pendant laquelle il compose le recueil Cellulairement et sombre dans une crise mystique. Son amant Arthur Rimbaud, dix-neuf ans, termine et publie Une saison en enfer dont l’opus Délires est interprété comme une métaphore du couple, puis ses derniers poèmes les Illuminations, au bord de la Tamise en 1874, avant d’embarquer pour une vie d’aventurier misérable et sublime qui le mènera jusqu’à Aden.

En moins de deux ans, le couple maudit a révolutionné l’amour et la poésie et marqué l’ensemble de la littérature mondiale. Si l’héritage de Verlaine est resté plus français et cantonné à la seule poésie, l’existence intense, excessive et brève du voyant Rimbaud et son abandon de la poésie pour le silence, sont devenus un modèle pour les surréalistes et la génération des avant-gardistes su XXe siècle. » Tristan BERA ( Écrivain en Histoire de l’art contemporain, journaliste)

VERLAINE ET RIMBAUD
Paul VERLAINE ( à gauche ) & Arthur RIMBAUD ( à droite )
COIN DE TABLE HENRI FANTIN LATOUR.jpg
 » Coin de table  » – Henri FANTIN LATOUR ( de gauche à droite, assis  : Paul VERLAINE  et Arthur RIMBAUD – Léon VALADE, Ernest d’HERVILLY, Camille PELLETAN – Debout : Pierre ELZÉAR, Emile BLÉMONT et Jean AICARD  )

 

Une réflexion sur “Paul VERLAINE & Arthur RIMBAUD …

  1. Ping : Paul VERLAINE & Arthur RIMBAUD … – Virginie Jeanjacquot

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s