Le philosophe …

 » Le philosophe se reconnait à ce qu’il a inséparablement le goût de l’évidence et le sens de l’ambiguïté. Le philosophe est l’homme qui s’éveille et qu parle, et l’homme continent silencieusement les paradoxes de la philosophie parce que, pour être tout à fait homme, il faut être un peu plus et un peu moins homme … Ce qui fait le philosophe, c’est le mouvement qui reconduit sans cesse du savoir à l’ignorance, de l’ignorance au savoir, et une sorte de repos dans ce mouvement.  » Maurice MERLEAU-PONTY ( Philosophe français – Extrait de son livre Éloge de la philosophie paru en 1953 / Gallimard )

MAURICE MERLEAU PONTY